Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 10:50

undefined

 


Gautier-Sauvagnac :
 
Parisot doit
 "garder son sang-froid"


Source  NOUVELOBS.COM
 02.03.2008

 
  
L'ex-président de l'UIMM, parti avec une indemnité de 1,5 millions d'euros, s'étonne de la "véhémence" de la présidente du Medef, qui a demandé la démission de "tous les membres de l'UIMM qui exercent des mandats nationaux.



"Denis Gautier-Sauvagnac s'étonne de la teneur et de la véhémence des déclarations de la présidente du Medef", a indiqué Me Jean-Yves Le Borgne dans une déclaration lue à l'AFP.
"L'injure n'apporte rien au débat, il vaut mieux garder son sang-froid plutôt que de s'évertuer à envenimer une situation dont la justice est saisie", a ajouté l'avocat, s'exprimant au nom du délégué général de l'Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM).

"Trop, c'est trop. Je ne décolère pas"

La présidente du Medef affirme dans un entretien au Journal du Dimanche avoir demandé "solennellement à tous les membres de l'UIMM qui exercent des mandats nationaux dans des institutions au nom du Medef de remettre immédiatement leur mandat à la disposition du Medef".
"Trop, c'est trop. Je ne décolère pas", a encore lancé Laurence Parisot sur France-2. "Ca abîme l'image des entreprises, du Medef, mon image", a-t-elle insisté, en dénonçant un comportement "méprisant et méprisable".

Denis Gautier-Sauvagnac "s'interroge sur les réelles motivations d'une véhémence qui ne sert pas la cause de l'entreprise mais jette la confusion dans les esprits et tend à diviser au lieu de rassembler", a affirmé Me Le Borgne, rappelant que son client "a toujours agi avec probité depuis 15 ans à l'UIMM comme au Medef".
 

("probité", selon le Larousse : observation rigoureuse des principes
 de la
JUSTICE et de la MORALE     ....  si ces mots ont encore un sens ...!)

 

Indemnité de départ de 1,5 million d'euros

Pour l'avocat de Denis Gautier-Sauvagnac, "ses conditions de départ ont été fixées selon une procédure régulière et juridiquement incontestable".

Michel de Virville démissionne de l'Unedic

Les négociations sur ces indemnités ont été conduites par Michel de Virville, membre du bureau de l'UIMM, qui a "spontanément" démissionné samedi de la présidence de l'Unedic, selon Laurence Parisot.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande