Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 08:28

     Gandrange : Mittal confirme la fermeture partielle
                                            
                                         Source NOUVELOBS.COM  -  30.03.2008


Le groupe sidérurgique prévoit la fermeture de l'aciérie électrique et du train à billettes, ce qui aboutirait à la suppression de 595 des 1.108 emplois du site d'ici à 2009.

Le groupe ArcelorMittal va confirmer son plan de fermeture partielle de l'usine de Gandrange (Moselle) qui doit aboutir à la suppression de 595 emplois, lors d'un comité d'entreprise le 4 avril, a affirmé samedi 29 mars à l'AFP Edouard Martin, élu CFDT au comité d'entreprise européen.
"ArcelorMittal confirme sa décision de fermer l'aciérie électrique et le train à billettes de Gandrange", a assuré Edouard Martin, se basant sur une convocation de la direction pour le comité d'entreprise d'information-consultation du 4 avril, reçue "en fin de matinée".
"La comparaison avec le projet initial et ses développements conduira, après l'avis donné par le comité d'entreprise, à la décision de l'entreprise", indique la direction dans cette convocation, selon le syndicaliste.
Contactée par l'AFP, la direction du groupe n'a pas souhaité préciser si le plan de restructuration initial restait en vigueur.

"Partie intégrante du groupe"

"Nous avons envoyé une lettre au comité d'entreprise avec des réponses aux questions du comité et des commentaires sur le projet alternatif présenté. Cela sera discuté le 4 avril durant une réunion extraordinaire du comité d'entreprise", a indiqué un porte-parole d'ArcelorMittal, sans vouloir en dire plus.
"Gandrange restera une partie intégrante du groupe", a-t-il ajouté.
ArcelorMittal avait annoncé mi-janvier aux syndicats un plan de restructuration de l'usine de Gandrange, prévoyant la fermeture de l'aciérie électrique et du train à billettes, ce qui aboutirait à la suppression de 595 des 1.108 emplois du site d'ici à 2009.
Ce plan avait été gelé jusqu'au début du mois d'avril afin d'examiner des "alternatives" avec les syndicats. Dans ce cadre, l'intersyndicale avait présenté mi-mars un contre-projet industriel.

Après avoir été reçu par le président de la République Nicolas Sarkozy, le patron du groupe, Lakshmi Mittal, avait décidé de geler ce plan jusqu'au début du mois d'avril, le temps d'examiner des "alternatives" avec les syndicats.

"Mon idée, c'est qu'on essaie de faire avec vous ce qu'on a fait avec Alstom", avait expliqué le chef de l'Etat en visite sur le site de Moselle.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande