Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

11 mai 2008 7 11 /05 /mai /2008 21:00



SARKOZY CONTRE LES MEDIAS !!!

"Sarkozy utilise à nouveau la théorie du bouc-émissaire"

par Philipe Cohen,

rédacteur en chef du site Marianne2.fr

Source NOUVELOBS.COM  -  le 09.05.2008


Un président qui s'en prend à la presse lorsque sa popularité est en chute libre… La ficelle n'est-elle pas un peu grosse ? N'est-ce pas un peu déjà vu ?


Je ne crois pas qu'une telle situation ait déjà eu lieu avec Nicolas Sarkozy. En tous cas, c'est la première fois qu'il s'en prend à l'AFP. Ce qui est un peu étonnant lorsque l'on sait que Pierre Louette, l'actuel P-DG de l'AFP, faisait partie de l'équipe Balladur dans les années 90, alors que Nicolas Sarkozy était ministre du Budget. Par ailleurs, il ne s'en était jamais pris à l'Express ou au Journal du Dimanche.
Je pense qu'il s'agit surtout d'un signe de panique. Son attitude est d'autant plus maladroite vis-à-vis du JDD qu'elle intervient au moment où le directeur de la rédaction, Jacques Espérandieu, s'en va et qu'en décembre 2006, Sarkozy avait défendu le même Espérandieu pour ce même poste. Cela illustre bien l'évolution de la relation entre Sarkozy et la presse. Toutes ces attaques sont donc ridicules et j'ai l'impression que Sarkozy utilise à nouveau la théorie du bouc-émissaire. Si quelque chose ne fonctionne pas, il faut un coupable. Il a agi de même avec les patrons-voyous, les chômeurs, les fonctionnaires, les entreprises qui n'embauchent pas de seniors…


Une telle attitude est-elle dangereuse pour la liberté de la presse ?

Je ne crois pas. Il est vrai qu'il y a eu un moment -entre 2005 et début 2008- où il y a eu une adhésion spontanée, absolument pas contrainte, des milieux journalistiques avec Nicolas Sarkozy. Il y avait un accord de ces élites avec sa volonté de réforme, avec un certain tournant libéral. Aujourd'hui, nous sommes dans un moment où ces mêmes élites ne comprennent plus Sarkozy et soulignent ses incohérences politiques. C'est cette désaffection qu'il ne digère pas aujourd'hui.

Le fait qu'il ait cité Marianne pour sa dernière Une [où l'on pouvait lire "Putain, 4 ans…", Ndlr] vous étonne ?


Ca montre qu'il manque beaucoup d'humour. C'était simplement une référence à un slogan qui existait déjà. Je trouve que cela est même en deçà de ce que Marianne peut faire.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande