Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

11 mai 2008 7 11 /05 /mai /2008 19:00
"J'ai fait un rêve", façon Sarko ! Ah, c'était l'bon temps pour lui !


SARKOZY CONTRE LES MEDIAS !!!

"Sarkozy confond le journalisme et la communication"

par Jean-Michel Dumay
,
président du Forum des Sociétés de journalistes, chroniqueur au Monde

Source NOUVELOBS.COM  -  le 09.05.2008


Le président de la République met en cause l'honnêteté de l'AFP, de L'Express, du Parisien, du Journal du Dimanche, de Marianne… Est-ce à dire qu'il y aurait un complot de l'ensemble de la presse contre Nicolas Sarkozy ?

Le président a le droit de penser ce qu'il veut, et il ne s'agit pas de déclarations publiques puisqu'il s'exprimait devant des députés UMP. Ceci étant rappelé, ces propos constituent tout de même un aveu de faiblesse. On peut aussi y voir une stratégie de victimisation.
Que Nicolas Sarkozy s'en prenne nommément à des entreprises de presse n'est pas nouveau. Ce qui est grave, c'est que Nicolas Sarkozy et l'UMP confondent le journalisme et la communication. Par définition, le journaliste doit faire des choix éditoriaux. Il n'est pas la courroie de transmission du pouvoir!

L'UMP attaque également l'AFP pour sa "situation de quasi-monopole". N'est-ce pas là un argument que l'on peut entendre ?


Non, car les journaux sont dotés de services politiques avec leurs propres réseaux d'information. Cette accusation montre surtout une méconnaissance totale de ce qu'est le journalisme.

Les pressions de l'Elysée et de l'UMP peuvent-elles amener certains médias à modifier leur traitement de l'information ?

Ce serait dramatique si c'était le cas, mais je ne le pense pas. A mon avis, ces critiques vont même se montrer contreproductives.
Il faut cependant être bien conscient que le président lance ses anathèmes dans un contexte de grave crise économique et financière pour la presse, notamment la presse quotidienne. Ce mélange entre fragilité économique et pressions politiques risque de se révéler détonnant: un média peut hésiter à froisser le président s'il appartient à un grand groupe industriel dépendant de la commande publique.
Plutôt que de critiquer, il serait bon que les pouvoirs publics et les partis politiques se réunissent autour d'une table pour réfléchir aux bouleversements de notre profession et aux moyens de garantir l'indépendance de la presse.

Partager cet article

Repost0

commentaires

paul 12/05/2008 19:12

sarkozy doit partir, je vous inbvite a signé une pétition pour la déstitution de sarkozy et d'en parler pétition : www.antisarkozysme.com

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande