Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 10:30

C’est Robert BADINTER, ancien Président du Conseil constitutionnel,  qui a le mieux exprimé l’inutilité de la révision constitutionnelle adoptée le 21 juillet par le Congrès de Versailles.
Il juge qu’elle est une occasion perdue de transformer réellement notre République et de mettre fin à la " monocratie" qui caractérise aujourd’hui notre régime.
(cf le précédent billet)

C'est alors que quatre girouettes ...

Après la décision du PS, qui s'est prononcé contre à l'unaminité moins une voix (faut-il le désigner une nouvelle fois, celui qui a voulu jouer perso ?), voilà que certaines divas s'expriment doctement pour critiquer la "stratégie".

En mal de tribune journalistique, sans doute ! Les voilà qui se démarquent, se désolidarisent. C'était urgent, probablement ? Pour eux, pour leur égo, mais pas pour le parti socialiste qui doit -- avec peine -- montrer son unité.

Ils étaient pour l'adoption du texte il y a quelques semaines. Soit, à ce moment-là le débat était en cours dans les rangs du PS.
Puis intervient LA décison du groupe parlementaire. Ils se rangent à la discipline du groupe.
Le résultat du vote est connu ... ils s'empressent d'étaler leur état d'âme, de semer la zizanie ... le bordel pour être trivial !

Source LE MONDE - 23 juillet 2008 :

Les députés socialistes Christophe Caresche, Jean-Marie Le Guen, Gaëtan Gorce et Manuel Valls, qui ont voté lundi contre la révision constitutionnelle, estiment que "l'adoption de la réforme constitutionnelle conduit à s'interroger sur la pertinence de stratégie du Parti socialiste".

Pour ces quatre députés, qui faisaient partie des 17 ayant appelé en mai à un "compromis" avec le président de la République, "le PS n'aura été ni en capacité de faire échec à cette réforme institutionnelle, ni en situation de l'infléchir".. "le PS doit s'interroger sur sa stratégie de parti d'opposition. Sa disqualification résulte de son incapacité à s'abstraire d'une forme d'antisarkozysme pavlovien qui le conduit à s'opposer systématiquement à tout projet émanant du président de la République".


Comme il s'en est fallu de peu, qu'auraient-ils déclaré
si le texte avait été repoussé ?

C'est -à-dire si le vent avait tourné ...

DES GIROUETTES, JE VOUS DIS !!!

Partager cet article

Repost0

commentaires

2012 24/07/2008 15:43

Avec ces divas, c'est Sarko qui doit bien se marrer !!!!!Le grand ménage dans cette ménagerie, c'est pour bientôt ?????

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande