Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 21:00
Jean-Pierre MIGNARD : "Je suis le président d'une secte"
Source le Post.fr  -  8 octobre 2008

Mardi soir au détour d'une intervention courte, centrée sur sa vision d'un Parti socialiste ouvert sur la société et fraternel, Jean-Pierre MIGNARD, président de Désirs d'Avenir (le comité de soutien à Ségolène ROYAL)  brocardé avec humour Henri Emmanuelli, qui avait traité le rassemblement de Ségolène Royal au Zénith de "rassemblement de secte" :

Alors voici, comme si vous y étiez, son intervention :

 




En effet, c'était hier mardi à la Mutualité de Paris l'assemblée générale des militants PS de Paris, qui a donné lieu à un débat très démocratique en préparation au congrès de Reims.

Intervenu tout juste après Vincent Peillon, avec lequel il a partagé son temps de parole, Jean-Pierre Mignard a choisi d'évoquer en 4 minutes chrono sa conception du Parti socialiste.

Celle portée par Ségolène Royal et les 7.500 militants qui ont déjà signé en ligne leur motion, "L'espoir à gauche, Fier(e)s d'être Socialistes".

Cette conception est celle d'un Parti socialiste ouvert sur toute la société française et... fraternel, dixit Jean-Pierre Mignard :

"C'est le parti de l'intérêt général (...), c'est le parti porteur des valeurs des droits de l'homme, c'est le parti de la création des richesses, c'est le parti de l'épanouissement des personnes, c'est le parti de l'égalité et de la défense des faibles (...) et c'est aussi le parti de la Fraternité."

Ce mot déclenchant les applaudissements de la salle, Jean-Pierre Mignard enchaîne alors :

"Je vous demande surtout, si mon comportement vous semble étrange, si je tiens des propos incohérents, je vous demande d'être aimable avec moi, de me le faire savoir avec beaucoup de distance et d'humour, de me le dire avec tous les ménagements que mon état requiert, je me soumettrais aux soins :

Je suis le président d'une secte..."

Cette phrase provoquant rire et applaudissements, Jean-Pierre Mignard a poursuivi en expliquant la fête du Zénith à la lumière de l'ouverture du Parti socialiste vers toute la société, pour en faire un parti de masse. 

A Voir Aussi :
L'intervention suivante de Jean-Pierre Mignard qui répondait à Bertrand Delanoë sur la question des alliances :

Partager cet article
Repost0

commentaires

MKL 13/10/2008 14:22

Petit rappel : le PS n'a pas gagné d'élection présidentielle depuis 20 ans !Et sur les 15 dernières élections en Europe où étaient engagés des sociaux-démocrates, 13 ont été perdues... Donc finalement peu importe quelle motion arrivera en tête, si le projet résultant n'est ni novateur ni crédible, le PS échouera une nouvelle fois aux prochaines élections nationales ! L'un des principaux manques commun aux projets Royal/Aubry/Delanoë, est qu'aucun n'a de solution pour s'attaquer de front au fléau n°1 qui ronge notre société depuis 25 ans : le chômage et la précarité de masse, dont découlent bon nombre d'autres problèmes : explosion des déficits sociaux, stagnation des salaires, baisse des retraites, consommation et croissance en berne, détérioration des rapports familiaux et humains en général, augmentation de la violence et délinquance (même si ce n'est pas la seule cause), etc...Tous misent sur le retour de la croissance, alors que depuis 30 ans (de mesures en sa faveur) elle n'a jamais dépassé les 3%/an, qu'il faut au minimum 3.6% pour créer de nombreux "vrais" emplois et que la France est en train d'entrer en récession ! Le seul projet réaliste sur ce plan est celui de B. Hamon, en particulier grâce au ralliement de Pierre Larrouturou qui va permettre de lancer un vrai débat sur la RTT. Son concept de semaine de 4 jours à la carte qui est expérimentée depuis 14 ans dans 400 PME et dont la généralisation créerait au minimum 1.6 million d'emplois en CDI, sans 1 ct d'augmentation des impôts des contribuables ni des charges des entreprises (étude Ministère du Travail/Caisse des dépôts)...Le cercle vertueux attendu est : 1,6 million d'emplois stables créés => 1.6 million de familles retrouvant un réel pouvoir d'achat => + de consommation et de cotisations sociales=> + de croissance et - de déficits => encore moins de chômage et de précarité => rééquilibrage du rapport de force entre salariés/employeurs => augmentation globale des salaires et donc du pouvoir d'achat pour tous. Ce type de mesures radicales doit absolument figurer dans le projet final du PS, sans quoi la défaite nous guettera, encore et toujours.Nous ne sommes pas en concurrence les uns contre les autres mais tous ensemble contre une droite qui malgré la démonstration cuisante de l'échec de ses valeurs, reste toujours présente et dangereuse, usant et abusant d'une démagogie sans limite.Pour un Parti Socialiste de gouvernance !http://nouvellegauche.fr

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande