Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 15:00


Affaire Dray :

une réponse de l'Est Républicain

Source: Marianne2.fr  -  26.01.2009

Marianne2.fr avait invité Laïd Sammari et l'Est Républicain à s'exprimer vis à vis des critiques que nous avions émises à l'égard de la publication de la note de Tracfin. Nous publions ci-dessous une lettre de Rémi Godeau, le rédacteur en chef de l'Est Républicain.

Cher Philippe Cohen,

L 'Est Républicain a dévoilé le rapport de Tracfin sur les comptes bancaires de Julien Dray parce que cette note d'information donnait des éléments précis sur des faits qui dépassaient d'évidence la vie privée du député.

A l'inverse de votre billet et des réactions - parfois diffamatoires envers Julien Dray !- des internautes de Marianne2, L'Est Républicain a rapporté dans ses colonnes ces simples faits, sans commentaires superflus, ni citations anonymes comme d'autres journaux ne se sont pas privés de le faire par la suite. La mise en ligne du document -allégé par nos soins des noms jusque-là anonymes et des numéros de compte- attestait du contenu de nos articles. Je constate que le document a été largement exploité cette semaine par les news (Le Point, L'Obs et Paris Match), d'une manière beaucoup plus partiale que ne l'a fait L'Est Républicain.

Au moins notre approche, assumée, n'est-elle pas hypocrite. Au nom de quoi y aurait-il un bon et un mauvais viol de l'instruction ? Au nom de quoi un journaliste devrait révéler ses sources et pas un autre ? Que vos commentaires soient en contradiction avec la politique éditoriale de Marianne2 et avec certaines révélations publiées dans Marianne, soit. Que certains journalistes s'érigent en procureur de leur propre profession sans prendre les précautions élémentaires de l'enquête, pourquoi pas. Mais il est pour le moins inadmissible et intellectuellement malhonnête que vous utilisiez à l'égard de Laïd Sammari les méthodes que vous dénoncez par ailleurs : viol de la vie privée, insinuation, attaques diffamatoires non étayées , etc ...

Les réactions des lecteurs et des internautes montrent, dans leur grande majorité, qu'ils n'attendent pas des médias un traitement de l'information à deux vitesses. Dans cette affaire, celui qui a le plus porté tort à la presse n'est pas celui que l'on croit.


Confraternellement.

Rémi GODEAU, Rédacteur en chef



Sans répondre sur le fond à ce courrier, signalons simplement à nos lecteurs que l'Est républicain a enlevé de son site, dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 janvier, la fameuse note de Tracfin.
Preuve au moins, que cette publication posait problème, y compris à l'Est Républicain.


"Pas de traitement de l'information à deux vitesses", nous dit L'Est Républicain ...
On est d'accord : on attend avec gourmandise qu'elle diffuse un document PDF de plusieurs pages donnant "des éléments précis" ...

... sur l'affaire UIMM
... sur l'affaire Charles MILLON  (tiens, silence radio !)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande