Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 18:00

Quand on parle du "facteur", on pense à un certain Olivier.
Ces jours-ci, c'est une autre facteur qui fait parler de lui, un facteur au long cours, puisqu'il va porter une lettre à CUBA !

Et pas n'importe quelle lettre ! Rendez-vous compte, une lettre de Sarko, qui l'a missionné pour cette formidable course.



Jack Lang devient l'émissaire spécial de Sarkozy à Cuba

Source : L'EXPRESS.fr  -  25 février 2009


L'ancien ministre Jack Lang a accepté une mission confiée par le président de la République affirmant une nouvelle fois son autonomie vis-à-vis du Parti Socialiste.

Après avoir confié le Quai d'Orsay au socialiste Bernard Kouchner, le secrétariat d'Etat à la Prospective puis le ministère de l'Immigration à Eric Besson, le chef de l'Etat a demandé à Jack Lang d'être "son émissaire spécial pour Cuba" pour tenter de relancer le dialogue politique et la coopération entre la France et Cuba. Il devrait rencontrer Raul Castro ce mercredi. Il a été nommé pour ses "compétences, notamment en matière internationale", a assuré le porte-parole du gouvernement Luc Chatel.

Régulièrement soupçonné de vouloir céder aux sirènes de l'"ouverture" de M. Sarkozy, le député PS du Pas-de-Calais a plusieurs fois démenti vouloir entrer au gouvernement, mais n'a jamais exclu d'accepter d'éventuelles missions "de réflexion".

"Porteur d'un message du président"

En décembre, il avait évoqué comme l'un de ses "projets" une mission exploratoire à Cuba, précisant n'avoir "aucune raison" de la refuser si on lui proposait, alors que l'Union européenne avait levé en juin les sanctions contre Cuba pour protester contre les violations des droits de l'Homme et décidé en octobre de reprendre sa coopération avec l'île communiste.

Actuellement à La Havane pour sa nouvelle mission, Jack Lang qui côtoie les dirigeants cubains "depuis trente ans", est "porteur d'un message du président" Sarkozy, selon l'entourage de l'ex-ministre de la Culture. Durant son séjour, il doit avoir "une série d'entretiens" avec des "responsables cubains" et devrait rencontrer le président Raul Castro, qui a pris il y a un an la relève de son frère Fidel, malade, à la tête du pays.

Minimisation

Au lendemain de l'officialisation d'un mariage de raison entre les camps aubryste et royaliste au sein de sa direction, le Parti socialiste, en pleine reconstruction, tente de minimiser l'impact de cette nomination.

Ainsi, Martine Aubry, à qui M. Lang a notifié sa mission mardi, a simplement lancé, en marge d'une visite au salon de l'agriculture : "Cela fait partie des talents de la France, Jack Lang! Tout le monde a envie de les utiliser". "On utilise les talents, les contacts de Jack Lang pour que la France soit présente au moment où les Etats-Unis veulent sans doute reprendre contact à Cuba", a-t-elle déclaré, réfutant totalement une quelconque traîtrise.


[ Ce qui a permis à Djak de souligner "l'élégance morale" et "l'intelligence politique" de Martine ! ]


Depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, M. Lang, souvent aperçu à l'Elysée, s'est pourtant régulièrement distingué de ses amis socialistes.

S'émancipant du PS, il a notamment participé au comité de révision de la Constitution présidé par l'ancien Premier ministre Edouard Balladur et a été le seul socialiste à voter la réforme adoptée en juillet 2008 à une voix près. Ségolène Royal avait alors dénoncé la "trahison" de son conseiller spécial durant la campagne présidentielle qui a, par la suite, appelé à voter pour Martine Aubry au poste de premier secrétaire du PS en novembre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Daniel Cordiez 01/03/2009 12:54

ATTENTION, j'ai écorché le nom de Pierrot ... ça s'écrit MAUROY, et non pas MAUROIS !Je n'ai pas été assez précis dans mon précédent commentaire, Jonathan :Mauroy a bel et bien participé, jusqu'au bout, à la commission Balladur. Ceci malgré les injonctions (allez, on va dire les conseils !) de Martine Aubry.Il a diffusé un texte, rédigé avec André Vallini (autre membre PS de la commission). Texte qui reprend les points d'accord - assortis pour certains de réserves, conditions - et les points importants de désaccord.Par exemple, dans les points d'accord figure la réduction, sur volontariat, du nombre de régions.Le texte est plutôt long. Je vais voir si je peux en faire un billet sur le blog.Je vais te l'envoyer par e-mail.MAIS ... je suis maintenant troublée par l'ambiguïté de sa position (et celle de Vallini, que j'ai vu à la TV l'autre jour, qui semblait assez positif sur les résultats de la commission). Car médiatiquement, l'annonce est très différente :Pierre Mauroy dénonce la réforme territoriale :http://www.liberation.fr/politiques/0101322137-pierre-mauroy-denonce-la-reforme-territorialeExtrait :
Il estime que «ses travaux cachaient une arrière-pensée politique» et «représentent une occasion manquée».
Selon le sénateur du Nord, «La droite est sortie humiliée des élections régionales de 2004» et «elle a voulu donner un coup de pied dans la fourmilière». «Il s’agit pour elle de reprendre le pouvoir: donc elle change tout et brouille tout», a-t-il encore affirmé.
BREF, il y a -- comme toujours avec Sarko et le pouvoir actuel -- une sacrée embrouille !
Je me méfie toujours de l'argumentation sur la participation de l'opposition à telle commission, comité "Théodule" pour des supposées raisons d'utilité nationale ... appel aux compétences de tous bords, etc ... !
Comme souvent, on finit par constater la MANIPULATION !!!

Jonathan D. 28/02/2009 21:29

Tout n'est pas rose en effet (aucun rapport avec la rose du PS...)Tout n'est pas réussi. Jack Lang a par contre bel et bien soutenu Royal pendant la campagne présidentielle. Je me souviens l'avoir vu souvent s'exprimer et faire pour que cette victoire aboutisse...Je pense qu'il a fait des chsoes bien, et des choses qui ne sont pas bonnes. Personne n'est parfait à vrai dire.Pour Mauroy... il faut avouer que cette comission sent à plein nez l'arrangement électoral pour la droite. Martine Aubry a pris une bonne décision en demandant à Mauroy de ne pas y participer. Ca permet au PS et aux élus locaux d'être vent debout contre cette réforme. Ca aurait été beaucoup plus difficile avec Mauroy dans la comission,..Elle a bien fait je pense. Si c'est justement pour avoir la même chose qu'avec Djak pour les institutions où aucune proposition du PS n'a figuré dans le texte, c'est du temps perdu. Ca a d'ailleurs permis le cafouillage médiatique sur l'opposition à cette réforme.Ici Aubry tente de ne ppas reproduire la même erreur.

Daniel Cordiez 27/02/2009 23:05

Ce que j'ai lu, moi, c'est que Martine Aubry avait demandé il y a quelques temps à Pierre Maurois de quitter la Commission Balladur sur les collectivités locales.Et pourtant il en connait un bout sur le sujet, Pierrot ! Elle ne voulait pas qu'on utilise ses compétences ?Alors, il faudrait savoir ! Deux poids, deux mesures (aucune allusion à la corpulence de Maurois).Tout cela n'est absolument pas clair.Quant au vote de Djak sur les institutions, Jonathan, c'est vrai qu'il avait lui-même déclaré qu'il restait fidèle à lui-même. On imagine mal l'entendre dire le contraire !Les élus du Pas-de-Calais n'ont pas semblé d'accord sur son positionnement !Certes, le livre qu'il a sorti critique Darcos et sa "politique" de l'éducation. Mais j'ai aussi le souvenir d'un autre livre ("Changer") où il avait écrit à propos des socialistes qui avaient fait campagne pour le "non" sur le TCE (les militants s'étaient prononcé pour le oui) : "Personne ne leur demandait de renoncer à leurs convictions, mais ils avaient le devoir de se plier à la règle de la majorité"Et il ajoutait (à postériori, quel culot !) :"Le collectif dans un parti, est tout" !!!Il y aurait encore beaucoup à dire sur ce politicien aux convictions fluctuantes. Par exemple, il faut se souvenir qu'il s'était aussi désolidarisé de la ligne officielle du PS en saluant la venue du président syrien Bachar al Assad à Paris.

Jonathan D. 27/02/2009 20:09

Moi je ne suis personellement pas choqué...Si ça peut être utile au pays, pourquoi pas... De tout ce que j'ai pu lire là dessus, il semble que Jack Lang ait pas mal de contact à Cuba et qu'il est en effet bien placer pour relancer un dialogue Franco-Cubain à l'heure où les Etats-Unis ont tourné une page de leur histoire.Pour la révision constitutionnelle, j'ai été plus choqué qu'il participe à cette commission que son vote... Son vote été fidèle à lui, à ce qu'il a pu faire pour cette loi. Mais il n'aurai surtout jamais du participer à cette commission, mais le PS ne l'a pas sanctionné.On parle de ça sur lui, mais personne ne dit un mot sur le livre qu'il a sorti où il critique hardement Darcos et sa "politique" de l'éducation.

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande