Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 20:00

Lang : "Aubry a approuvé mon déplacement à Cuba"

(Source : Le Point.fr  -  le 26 février 2009 - EXTRAITS)


Lepoint.fr : Cette fonction d'émissaire spécial de l'Élysée s'apparente-t-elle à une prise de distance à l'égard du PS ?
J. L. : Pas du tout. J'ai informé Martine Aubry de mon déplacement. Elle-même l'a approuvé et a su trouver les mots justes pour le commenter. Je la remercie, car il est important que telle ou telle personnalité socialiste puisse participer à une action d'intérêt national sans renoncer à ses convictions. Je pense qu'à gauche, tout le monde comprendra très bien pourquoi j'ai accepté cette mission ponctuelle, puisqu'elle est limitée dans le temps. Dans les autres démocraties, il n'est pas anormal que le président sollicite telle ou telle personnalité de l'opposition pour remplir telle ou telle mission.

Lepoint.fr : Il ne s'agit donc pas d'un premier pas vers une possible entrée au gouvernement...
J. L. : C'est absurde. Ce serait d'ailleurs diminuer ma mission.

Lepoint.fr : Certains voient dans cette mission une opération de communication intérieure de l'Élysée au moment de la nomination polémique d'un de ses conseillers, François Pérol, à la tête du groupe Caisse d'Épargne/Banque populaire...
J. L. : Je n'ai pas suivi cette histoire. Il faut cesser les fantasmes et les élucubrations de ce genre.


Il n'a pas suivi cette histoire !
En pleine période de crise financière, impliquant les banques, notre Djak ne s'y intéresse donc pas !
Affligeant.

J'ai relevé quelques commentaires, coups de gueule bien compréhensibles :


Martine ne sait manifestement plus où elle en est : elle demande à Mauroy de quitter la commission Balladur sur la réforme des collectivités territoriales, puis elle crée, à propos de Kouchner, une étrange catégorie de 'traîtres honnêtes', puis elle se félicite du copinage Lang / Sarko, dans l'intérêt supérieur de la France, évidemment !

Si la première secrétaire a perdu ses repères, je crains fort que les électeurs du PS ne fassent de même...


Mr Sarkozy, répondant aux critiques acerbes de Martine Aubry sur la nomination de Perol, a fait allusion à la mission de Lang en disant "qu'on approuvait ses nominations quand il s'agissait des socialistes..." La naïveté de Martine Aubry est de se croire rationnelle et surtout de ne pas comprendre que Sarkozy ne pense qu'à une chose : déstabiliser le PS. Il ne faut pas composer avec Sarkozy sinon, ce serait valider sa politique. L'on peut bien être d'accord sur certains points sans s'engager avec quelqu'un qui ne perd aucune occasion d'humilier le PS.

Pour cette fois, selon Jack, Martine Aubry et le Président de la République sont au diapason... bizarre autant qu'étrange ! Que nous cache cette parodie ? N'y avait-il pas d'autres personnalités (en tout cas plus qualifiées que J. Lang) pour effectuer cette mission ?.


(une autre personnalité de gauche : KOUCHNER, par exemple, non ?)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande