Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 18:00

La presse juge le discours de Sarkozy :
"Tout ça pour ça ?"

Source : NOUVELOBS.COM  -  le 23 juin 2009


Les éditorialistes de la presse quotidienne sont restés sur leur faim après le discours très attendu de Nicolas Sarkozy, lundi, devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles.

Pour Erik Izraelewicz de La Tribune, le discours a été "plus solennel que substantiel" et, de même, annonce "un changement plus solennel que substantiel".

"Absent du Congrès depuis un siècle et demi, le chef de l'Etat y est revenu par la petite porte", écrit Jean-Francis Pécresse dans Les Echos. "La dimension limitée de ce discours présidentiel d'un genre nouveau est assumée" selon lui.

Dans Libération, Laurent Joffrin fait chorus : "La droite elle-même ne cachait pas sa déception. Un discours inattendu par son caractère...attendu.", note-t-il.

Michel Lépinay de Paris-Normandie se pose la même question que nombre de ses confrères : "Tout ça pour ça ?", se demande-t-il, estimant que "l'ensemble laissait un peu sur sa faim".


Un "discours de premier ministre"

Nombreux sont ceux qui relèvent, comme François Ernenwein dans La Croix, que "le chef de l'État a égrené un  véritable programme de gouvernement".

Rôle habituellement dévolu à celui que Patrick Apel-Muller décrit, dans L'Humanité, "sagement assis à son banc, le premier ministre qui, selon la Constitution, 'conduit la politique de la France', écoutait, un peu absent, les consignes qui tombaient de la bouche présidentielle."

Jean-Marcel Bouguereau ironise, dans La République des Pyrénées : "Ce discours présidentiel était un discours de premier ministre. Ca tombe bien puisqu'il n'y a plus de Premier ministre !", s'amuse-t-il.

De son côté, dans Nord Eclair, Patrick Pépin affirme que "nous avons changé de république. Celle-ci s'apparente à un régime présidentiel à l'américaine, avec toutes les nuances monarchiques issues de notre histoire."

Les éditorialistes sont enclins à croire comme Philippe Palat du Midi Libre que Nicolas Sarkozy veut "enfin enfiler le costume de l'homme d'Etat d'envergure". Pour lui, le président souhaite "se débarrasser de son image d''hyperactif tendance égocentrique en campagne permanente'" et devenir "celui qui propulse le pays vers des horizons nouveaux et universels. Vers 2012, surtout !" prédit-il.

"D'où vient alors cette étrange impression que le président a raté son coup ?" s'interroge en fin Olivier Picard (Les Dernières Nouvelles d'Alsace), qui trouve qu'il "manquait du souffle, de l'imagination, de l'émotion."

Etienne Mougeotte est le seul dans Le Figaro à croire que "le discours de Versailles avait incontestablement du souffle" et pense même qu'on "aura de la peine à contester au chef de l'Etat une audace visionnaire et mobilisatrice".

Lire la revue de presse dans son intégralité

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande