Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 14:03

 

 

 

 

Une victoire de Delanoë

ne "déplairait pas" à Kouchner

 

 

Polémique autour du soutien de Kouchner à Delanoë 

 

(Source NOUVELOBS.COM  16.12.2007)

 

Le ministre des Affaires étrangères a déclaré qu'une réélection du maire de Paris "ne lui déplairait pas".

"Il faudra s'habituer à ce que Kouchner dise n'importe quoi", regrette Claude Goasguen, tandis que François Hollande souligne "la contradiction" dans laquelle se trouve le ministre. 

 

 

 

 

Plusieurs candidats UMP à Paris ont réagi aux propos de Bernard Kouchner, après qu'il a déclaré, dimanche 16 décembre, son soutien implicite à l'actuel maire PS de la capitale Bertrand Delanoë. Le ministre des Affaires étrangère a affirmé sur Radio J qu'une réélection de Bertrand Delanoë "ne lui déplairait pas", avant d'ajouter: "je ne vous ai pas dit que (la candidate UMP) Françoise de Panafieu me déplaisait". 

"Ça ne déplaît pas" à François HOLLANDE

Lundi, le premier secrétaire du Parti socialiste François HOLLANDE s'est félicité du soutien implicite de Bernard Kouchner à Bertrand Delanoë, soulignant toutefois "la contradiction" dans laquelle se trouve le ministre des Affaires étrangères, ancien socialiste.
"Je comprends que Bernard Kouchner trouve le bilan de Bertrand Delanoë bon et pense qu'il fait un excellent maire de Paris. Après, c'est sa contradiction d'être dans un gouvernement UMP", a déclaré François Hollande sur RMC/BFM-TV. "C'est vrai qu'aujourd'hui voir un membre du gouvernement Sarkozy appuyer l'action et le bilan de Bertrand Delanoë finalement je ne m'en plains pas. Ca ne me déplait pas", a-t-il ajouté.
"S'il y a d'autres ministres du gouvernement Sarkozy qui veulent apporter leur soutien mais pas simplement à Bertrand Delanoë, aussi à d'autres élus de gauche, eh bien tant mieux, qu'ils fassent campagne," a ironisé le député de Corrèze.
"Nous ne refusons aucun concours mais nous le faisons sur la base d'une action et d'un projet", a tout de même ajouté le numéro un socialiste.

"S'habituer à ce que Kouchner dise n'importe quoi"
Claude Goasguen, tête de liste UMP dans le XVIème arrondissement de Paris, a déploré "les écarts de langage permanents" de Bernard Kouchner et l'a appelé à "en tirer les conséquences". "Décidément, Kouchner aura cette caractéristique de mal contrôler ses propos. Jusqu'à présent, il n'avait fait que des bévues en matière de politique étrangère. On voit désormais qu'il ne connaît pas les enjeux politiques" nationaux, a-t-il déclaré.
"Il faudra s'habituer à ce que Kouchner dise n'importe quoi et c'est assez gênant au poste qu'il occupe. Ca ne me déplairait pas qu'il tire les conséquences de son acte...", a ajouté Claude Goasguen, sans davantage de précisions.

"Que Kouchner s'occupe de politique étrangère"
Un peu plus tôt, Pierre Lellouche, tête de liste UMP dans le VIIIe arrondissement de Paris, a déclaré que "ça ne lui déplairait pas que Bernard Kouchner s'occupe uniquement de politique étrangère". "Ce qui ne me déplairait pas, c'est que Bernard Kouchner s'occupe uniquement de politique étrangère en soutenant le président de la République, peut-être plus nettement qu'il l'a fait tout récemment et qu'il veuille bien laisser (la candidate UMP) Françoise de Panafieu et toute son équipe UMP gagner les élections à Paris", a-t-il dit.
"S'occuper du droit d'ingérence au Kosovo ne donne pas à Bernard Kouchner les meilleures qualifications" pour s'immiscer dans les affaires parisiennes, "à moins bien sûr qu'il veuille être candidat sur les listes de Bertrand Delanoë", a poursuivi Pierre Lellouche.

"Il ne renonce pas à ses fidélités"
De son côté, Françoise de Panafieu, candidate UMP aux muncipales à Paris, a déclaré ne pas avoir été "choquée" par le soutien implicite du ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner à Bertrand Delanoë.
"On est amis, on se connaît bien. Bernard Kouchner m'a appelée pour me dire qu'il fallait lire la totalité de ce qu'il avait dit", a dit Mme de Panafieu.
"Je ne suis pas choquée. C'est quelqu'un qui vient du monde socialiste. Il ne renonce pas à ses fidélités et à ses amitiés personnelles", a déclaré Françoise de Panafieu.

Sacré Bernard, qui hurlait sur un plateau télé :

"Ca fait des années que je suis socialiste ...

ME FAITES PAS CH..." !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Daniel Cordiez 18/12/2007 14:19

Guignol dit maintenant qu'il n'a jamais dit (!!!) .... qu'il était favorable à l'intervention française en Irak.
Plus récemment, c'était le va-t-en guerre, le toutou de Bush à propos du "pire" en Iran, c'est-à-dire : "Mais c'est la guerre, voyons" !

2012 17/12/2007 23:33

A son répertoire : "C'est guignol ..... c'est guignol !!!!"
PITOYABLE. Et dire que selon un sondage les français le mettent au top, ils aimeraient le voir jouer un plus grand rôle. On est bien !!!!!!

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande