Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 18:00

 

sarko-mena-ant.jpeg 

Affaire Bettencourt / De Maistre :

ça sent le roussi pour Sarkozy

Source : zeredac.com-  le 27 mars 2012

 

Dans un exercice de politique fiction, notre confrère Renaudot, décrivait ce matin ce qui aurait pu – du ? – arriver si la presse avait relayé comme il se doit l’information de première importance diffusée dimanche par le JDD concernant un financement occulte de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Tout vient à point à qui sait attendre. Le Monde entre aujourd’hui dans la danse par un article avec titre et photo de une : L’affaire Bettencourt se rapproche de Sarkozy

 

Et le journal du soir de décrire par le menu le résultat des investigations du juge Gentil, chargé de l’instruction de l’affaire qui soupçonne désormais ouvertement, nous dit Le Monde, le président de la République d’avoir fait financer illégalement sa campagne présidentielle de 2007.

Le juge s’appuie sur trois catégories d’indices concordants.

D’abord des témoignages d’anciens salariés des Bettencourt attestant d’une visite de Nicolas Sarkozy au domicile des richissimes propriétaires de l’Oréal durant la campagne présidentielle, au cours de laquelle il aurait perçu une somme rondelette en liquide.

Ensuite le carnet de François-Marie Banier – ex-confident de Liliane Bettencourt, soupçonné d’abus de faiblesse par la justice – sur lequel figure une phrase prononcée par Liliane Bettencourt, dont il a dû se justifier devant le juge : « De Maistre m’a dit que Sarkozy avait demandé de l’argent. J’ai dit oui ».

Enfin la découverte de circuits financiers ayant permis à Patrice de Maistre d’effectuer sept retrait en liquide, dont deux de 400 000 euros chacun en février et avril 2007. Le premier de ces deux retraits a été effectué deux jours avant une rencontre attestée entre Patrice de Maistre et Eric Woerth, le trésorier de la campagne de Nicolas Sarkozy. Le second retrait a eu lieu le jour où François-Marie Banier a retranscris la fameuse phrase de Liliane Bettencourt dans son carnet.

 

Des coïncidences troublantes qui ont amené le juge à conclure que « des investigations sont donc nécessaires s’agissant de ces premières remises de 2007 ».

Nous complèterons ce compte-rendu d’enquête fait par Le Monde en rappelant à ceux de nos lecteurs qui l’auraient oublié que Patrice de Maistre est membre du Premier cercle des financeurs de l’UMP, qu’il a embauché la femme d’Eric Woerth et que celui-ci lui a remis – en échange ? – la Légion d’Honneur, ce qui lui vaut d’autres ennuis avec la justice.

Avec ces nouvelles révélations que Le Monde livre aujourd’hui, avec sa crédibilité et son poids dans la presse française, à la connaissance de l’opinion, on voit mal comment l’Elysée va parvenir, cette fois, à contenir le reste des médias qui a pour le moment rechigner, à quelques rares exceptions près, à traiter l’affaire et à poser la moindre question à Nicolas Sarkozy ou à son entourage.

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande