Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 08:00

les-3-singes.jpg 

C'est vrai, non, à quoi bon ?

S'il y a une raison à la mise en sommeil de ce blog depuis des semaines (hormis la pause estivale), c'est bien un coup de blues face aux récents événements qui secouent (ou plutôt endorment !) la vie politique au Parti Socialiste :

 

Concernant le sort politique de Ségolène ROYAL, pour qui ce blog a été créé en 2006, est-il utile de revenir sur les derniers coups portés sur sa tête (!), avec la bataille électorale à La Rochelle ? Selon l'expression consacrée, elle se "reconstruit". Attendons la suite, donc. 

Et puis, il y a eu l'Université d'été à La Rochelle fin août.

La Rochelle toujours, là où le député Falorni (tombeur de Ségolène, exclus pour l'instant du PS) savourait encore le soutien de la droite pour son élection, en se paradant dans les rues pendant le rassemblement à l'Encan.

 

La Rochelle où, officiellement, il n'était pas question de parler de la succession de Martine Aubry, du Congrès de Toulouse.

Je peux écrire : "J'y étais" ! J'ai donc assisté à deux plénières, l'ouverture le vendredi, puis la séance "L'Europe en 2012 : un instrument au service des peuples". J'ai pu apprécier l'intervention de Martin Schulz, président du Parlement européen, limpide. Ce le fut moins avec le long discours plutôt assommant d'Harlem Désir ! Chacun son style.

 

Je reviens sur la séance d'ouverture. J'ai retenu une phrase, qui aurait pu m'inciter à reprendre de suite la route du retour ! :

"Une différence fondamentale entre la droite et nous, c'est qu'à droite règne le caporalisme, alors que pour nous le débat, dont nous avons besoin, est essentiel"

Bravo ! Et j'en viens maintenant au dernier point que je veux aborder, j'y reviendrai.

Le Congrès de Toulouse :

Ce ne sont pas les préparatifs du Congrès de Toulouse qui me donnent l'image d'un débat profond et sérieux dont se réclame le parti .

Ayant assisté à un atelier intitulé "Le militantisme après les Primaires socialistes", je reprends ici une partie de l'intervention de Patrick Menucci :

"Qui s'est aperçu, chez les militants, qu'il y avait bientôt un Congrès ?"

"Quel est le rôle des militants après les changements intervenus sur le mode d'élection du Secrétaire national ?"

"Il ne faut pas le cacher, des accords se font en petit groupe très restreint !" 

Tout est dit !

.

Partager cet article

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2012
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande