Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 12:00

 

Michel Delebarre alerte Éric Besson sur l'avenir de

l'industrie dunkerquoise

Source : lavoixeco.com  -  le 25 décembre 2010

 

Michel Delebarre, député maire de Dunkerque et président de la communauté urbaine, a rencontré Éric Besson, ministre de l'Industrie, afin de lui présenter les principaux dossiers du Dunkerquois.

total - le site dunkerque - 17 fev 2010

Avenir du site de Total

À cette occasion, il a rappelé au ministre le nécessaire soutien de l'État afin que le groupe Total tienne les engagements pris et surtout que ce groupe propose des solutions de réindustrialisation du site de la raffinerie des Flandres. Il a aussi insisté sur les compensations attendues par le grand port maritime, confronté à la diminution du trafic, et par les services portuaires associés.

Michel Delebarre a également fait part des attentes du territoire dunkerquois concernant l'annonce définitive de l'implantation du terminal méthanier.

Le ministre a confirmé le soutien de l'État sur ce dossier, espérant une issue rapide.

 

[ Euh ... comme l'avait fait son prédécesseur Estrosi ... une référence !!! ]

 

L'échange a également permis de présenter les retombées attendues pour le développement économique local (projets d'utilisation des frigories, soutien à la filière "tubes", projet de centre d'essais en lien avec IFREMER).

L'entretien a permis également de plaider la cause des industries dites "électro-intensives" (Vale, Befesa, Rio Tinto Alcan). Ces entreprises sont confrontées au risque d'augmentation du prix de l'électricité lié à la libéralisation du marché de l'énergie. Michel Delebarre a souhaité que ce point spécifique soit traité afin que ces industries ne soient pas pénalisées et qu'elles puissent continuer à bénéficier de coûts de revient compétitifs.


Abandon de la taxe professionnelle

Enfin, un échange s'est instauré sur les retombées de l'abandon de la taxe professionnelle. Au-delà de l'aspect strictement budgétaire (baisse des ressources des collectivités locales), Michel Delebarre a appelé l'attention du ministre sur la nécessité d'écouter les doléances des territoires industriels, le risque à terme étant la difficulté de trouver des lieux d'implantation pour ce type d'activités et donc d'accélérer le déclin industriel du pays. Il a été convenu qu'une rencontre spécifique à ce sujet se tiendrait en présence d'élus de territoires présentant des caractéristiques communes au Dunkerquois.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande