Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 08:00

bannière Lettre d'actualité de Ségolène

Cher(e)s ami(e)s,

 

Chacun peut le constater actuellement en faisant le plein de sa voiture : les prix de l’essence viennent de battre tous les records : le litre de sans plomb 95 à 1,55 euro, le litre de sans plomb 98 à 1,59 euro et le litre de gazole à 1, 42 euro.
En janvier 2011, le baril de pétrole était à 95 dollars. En ce moment, il est entre 110 et 115 dollars, soit près de 20 % de hausse en un an. Cette hausse est liée aux tensions en Iran et au Moyen-Orient mais aussi aux tensions sur l’euro.
prix-de-l-essence---janvier-2012.jpg

 

En 2011, alors que les prix étaient déja montés à un niveau très élevé, Ségolène Royal avait été la première responsable politique à proposer le blocage temporaire des prix de l’essence en prenant appui sur l’article L 410-2 du Code du commerce qui permet au Gouvernement de prendre par décret, « contre des hausses ou des baisses excessives de prix, des mesures temporaires motivées par une situation de crise, des circonstances exceptionnelles, une calamité publique ou une situation manifestement anormale du marché dans un secteur déterminé ».

Toujours soucieuse d’apporter des réponses concrètes aux problèmes des Français, Ségolène Royal a réitéré, il y a deux jours, cette proposition en la complétant d’une demande de modulation de la TIPP (Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers). Dans le système actuel, cette taxe est fixe sur chaque litre de carburant et ne varie pas en fonction du prix, contrairement à la TVA qui accroît les recettes de l’Etat lorsque le prix de l’essence augmentent.

Ségolène Royal a proposé, comme cela avait été fait sous le Gouvernement Jospin, de baisser la Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers, la perte de recette étant compensée par l’augmentation de recettes de la TVA.

Et surtout, une action vigoureuse est nécessaire pour contrôler les marges de tous les intermédiaires de la filière. L'association CLCV (Consommation logement et cadre de vie) a étudié la formation des prix et ses conclusions sont claires : les marges de distribution et de raffinage ont augmenté à un rythme injustifié ces dernières années.

Enfin, comme Ségolène Royal l’a déjà réclamé, une taxation des super-profits pétroliers permettrait de créer un fonds pour les énergies renouvelables et ainsi contribuer à offrir aux Français une alternative aux véhicules à essence, par exemple avec le voiture électrique.

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande