Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 08:00

sarko-au-long-nez.jpg 

Contrats, insécurité, chômage,

la farandole des chiffres façon Sarkozy

Source : marianne2.fr  -  le 10 décembre 2010

 

Comme à chaque retour de voyage officiel, Nicolas Sarkozy fanfaronne sur le montant mirifique des contrats signés par le pays hôte… pour être démenti quelques temps plus tard par la réalité des chiffres. Pour Laurent Pinsolle, ce n'est ni une première, ni exclusivement réservé aux chiffres des pseudos contrats.

 

Nicolas Sarkozy a toujours été fâché avec la réalité chiffrée. Il travestit constamment la réalité pour la présenter sous un jour qui lui est plus favorable. Insécurité, nombre de participants aux meetings de campagnes, contrats signés à l’étranger. Le sérial menteur continue.

Qui a le plus gros contrat ?

C'est un des grands classiques de la communication élyséenne. A chaque tournée du président de la République, il faut annoncer les plus gros chiffres de contrats possibles, quitte à compter plusieurs fois les mêmes contrats, à prendre en compte des contrats non signés mais en cours de négociation. De Brasilia, où les ventes de Rafale ont finalement capoté , à Pékin, où il a récemment récidivé dans l’emphase chiffrée, Nicolas Sarkozy reste toujours un bonimenteur de première catégorie.

C'est ainsi qu’il s’est vanté d’avoir ramené davantage de contrats que Barack Obama lors de sa dernière visite en Inde. Il est difficile de ne pas penser aux aspects psychologiques de cette course puérile et ridicule au plus gros chiffre… En effet, la méthode de calcul du président reste mystérieuse puisque sont comptés des Airbus qui ne vont qu’être loués par des compagnies de leasing et qui donc ont déjà été vendusLouis Gallois, patron d’EADS, a donc du démentir l’Elysée.

Tour de passe-passe sur les chiffres du chômage

Mais ce n’est pas tout, les petits arrangements du président avec les chiffres se retrouvent également dans le traitement comptable du chômage, comme le montre le blog Actuchômage sur Marianne 2. En effet, le gouvernement et le président ont fanfaronné après l’annonce du recul du nombre des demandeurs d’emploi en octobre. Mais si cette baisse est la conséquence de l’activisme de l’équipe au pouvoir, c’est surtout de son action en faveur des radiations des listes officielles… 

En effet, les reprises d’emploi et les offres diminuent alors que les radiations administratives progressent (+5.5% en un mois, +14% en un an), de même que les cessations d’inscription pour défaut d’actualisation (+17% en un mois et +11% sur un an). Il faut noter que cette dernière catégorie représente 44% des sorties des demandeurs d’emplois ! Pire, le site de Pôle Emploi connaîtrait de nombreux problèmes. Bref, il semble que le traitement comptable soit la principale raison de la baisse d’octobre.


Il n’est pas anormal qu’une équipe au pouvoir cherche à présenter les chiffres sous leur meilleur jour. Mais Nicolas Sarkozy pousse le bouchon un peu loin en mentant de la sorte. Voici un bien curieux rapport à la réalité qui montre que le président a tendance à nous prendre pour des c…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande