Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 08:00

"Les Roms" une fois ... "Les Roms" deux fois ... en tout, le ciblage sur eux est fait à 8 reprises dans cette fameuse circulaire. Circulaire inconnue du traître-étalon Besson, circulaire qui ne poserait aucun problème pour les plus zélés de l'UMP, qui déclarent assumer ! Elle pose d'ailleurs si peu de problèmes que ... Brice Halte-au-feu s'est empressé d'en rédiger une autre, plus "solft".

Les mensonges, la cacophonie et le foutage de gueule continuent ...

insecurite---sarko-vire-les-roms.jpg 

Circulaire Roms :

Besson botte en touche,

Bertrand s'étrangle

Source : marianne2.fr  -  le 13 septembre 2010

Invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, Xavier Bertrand a tenté, tant bien que mal, de remettre un peu d'ordre dans la maison gouvernementale après les déclarations d'Eric Besson qui affirme n'avoir pas été mis au courant de la circulaire qui cible les Roms. Peu convaincant, le secrétaire général de l'UMP a éludé les questions de Jean-Jacques Bourdin et bafouillé son argumentaire.

Quand on est ministre, on ferme sa gueule, on démissionne, ou…on botte en touche, a rajouté ce matin Eric Besson à la loi édictée jadis par Jean-Pierre Chevènement. Invité des 4 vérités sur France 2, le ministre de l’immigration, interrogé sur la circulaire sur les roms, a joué l’ignorance, affirmant ne pas avoir été mis au courant de cette circulaire.
«Cette circulaire, je ne la connaissais pas, je n'en étais pas destinataire et je n’avais pas à la connaître» a indiqué Eric Besson, renvoyant la patate chaude au Ministère de l’intérieur : « Je ne sais pas si c'est une maladresse, c’est au ministère de l’Intérieur et plus exactement au directeur de cabinet d’en répondre», a-t-il ajouté. «Nous ne connaissons pas le concept de minorités ethniques, on ne connaît pas autre chose que des étrangers en situation illégale».

Et c’est peu dire que la confusion, la désorganisation, bref, le chaos qui règne au sommet de l’Etat commencent à poser des problèmes de positionnement et de communication même aux défenseurs les plus dévoués de l’exécutif.
Sur RMC, à peine assis, Xavier Bertrand se voyait éparpillé façon puzzle par un Jean-Jacques Bourdin des grands jours : « le gouvernement presse les préfets de cibler prioritairement les roms, n’est-ce pas honteux dans le pays des droits de l’homme ? »

Le secrétaire général de l’UMP élude et bafouille son argumentaire : « ce qui est honteux c’est cette nouvelle politique de la critique permanente de la part du Parti-Socialiste ». Le chef de l’UMP qui se plaint d’avoir une opposition qui s’oppose, Dans quel état le parti de la majorité doit-il être pour en arriver à ce niveau de non-argumentation.
« Ca veut dire qu’on cible prioritairement les roms, même Eric Besson dit « je n’étais pas au courant ! » Ca veut dire quoi ça !! » s’étrangle Bourdin qui se met à lire la circulaire en question : « vous désignez une population ! Est-ce que cette circulaire vous choque ? Oui ou non, je vous demande de répondre » insiste encore le présentateur des matinales de la station.

« Arrêtez ces faux-semblants » supplie Bertrand dont la réponse se fait attendre. Sur RMC, l’interview politique n’est pas un long fleuve tranquille. Difficile de s’échapper par une « porte » dérobée, entre deux jingles, face à un intervieweur tenace : « Ce que j’ai entendu sur cette circulaire : non aux camps illégaux et de roms quand il y en a, c’est la traduction de notre politique. J’assume tout à fait. C’est la polémique qui me choque » finira bien par lâcher Bertrand.

Le secrétaire général de l’UMP croît avoir gagné un peu de répit…Le deuxième coup au foie arrive très vite : « le ministre de l’immigration n’était pas au courant, qu’est-ce que ça veut dire ?!. Jeudi dernier il disait encore que la France n’avait pris aucune mesure spécifique à l’égard des Roms. S’il avait été au courant qu’aurait-il fait alors ? »  enchaîne Bourdin. Xavier Bertrand, qui ne saurait évidemment mettre sur la place publique le conflit qui dure entre Eric Besson et Brice Hortefeux, ne saura répondre, ne voudra pas répondre.
Nouvelle démonstration cruelle d’un état dirigé au doigt mouillé et d'un gouvernement qui donne l'impression d'une armée en déroute. Le navire prend l’eau de toutes parts. Un  remaniement n’est plus seulement nécessaire, il est désormais indispensable. Sera-t-il suffisant ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande