Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 18:00

gateau---les-3-tiers.jpg 

On a des archives ! Un discours de Sarko ... c'est un discours de Sarko, on connaît. Celui-là date de février 2008. Souvenez-vous, il nous racontait son histoire des trois tiers.

Comme dans "Marius", ça peut dépendre de la grosseur des tiers !!! :

"Je vous le dis comme je le pense, la richesse d'une entreprise c'est le travail de tous ses salariés, y compris du dernier d'entre eux.

Et quand une entreprise fait des bénéfices, il est normal que les salariés en profitent ..."

"Je voudrais une société où l'on se dise (...) que sur 100 de bénéfices, il y a un tiers qui aille aux actionnaires, c'est quand même eux qui prennent le risque, c'est tout à fait normal, un tiers qui aille aux investissements pour que l'entreprise reste compétitive, et un tiers qui aille aux salariés qui ont participé à la création de cette richesse"

 

Alors, on allait voir ce qu'on allait voir : la réflexion allait déboucher sur un projet de loi  "avant l'été". Mais au fait, avait-il précisé l'année ?????

 

Les salariés restent impliqués dans leur travail

mais se méfient du management

Source : LEMONDE.FR  -  le 7 juin 2010

 

La conjoncture affectait jusqu'à présent le moral des ouvriers, des employés voire du management intermédiaire. Les cadres supérieurs, en particulier dans les grandes entreprises d'au moins 1500 personnes, ne semblaient pas ou peu concernés par ce découragement.

Mais le gel ou le ralentissement des hausses de rémunération des cadres qui perdure depuis 2009, la révision à la baisse des salaires d'embauche des jeunes cadres et de nouvelles réductions de masses salariales programmées pour 2010 ont ébranlé la confiance des salariés dans le management.


C'est ce qui ressort du sondage IFOP-Le Monde-Michael Page, publié mardi 8 juin, sur la prise en compte du capital humain dans la gestion des grandes entreprises françaises. La "valeur travail" a toujours la cote : les salariés restent très investis dans des entreprises dont ils partagent les valeurs, mais 51% des salariés interrogés estiment ne pas comprendre ou adhérer à la stratégie de l'entreprise.

MAUVAIS PARTAGE DES PROFITS

Les salariés s'impliquent sans savoir où ils vont. 55% d'entre eux ont aussi le sentiment de ne pas être écoutés. De quoi être déstabilisés : 67% des responsables d'encadrement se disent stressés.

En outre, s'il y a des signes de reprise, il n'y a pas de changement dans la redistribution des profits dont le manque d'équité a été mis en évidence avec la crise économique : 75% des cadres supérieurs et 79% des salariés de plus de cinquante ans déplorent un mauvais partage des profits entre les salariés, les dirigeants et les actionnaires de leur entreprise.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande