Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 15:00

Se retrouver avec des militants qui ont partagé il y a un an les mêmes convictions pour défendre les mêmes textes d'orientation au congrès PS, ça ne devait pas provoquer un psychodrame !

Ces textes : la contribution "Combattre et proposer", puis la motion "L'espoir à gauche" arrivée en tête du vote militant, faut-il le rappeler !!!
S'il faut rafraîchir la mémoire de certains, ils étaient portés par Ségolène ROYAL et son équipe.
Alors, pour elle, aucune raison de faire la tête ...

Pour les grincheux ou les "oublieux", c'était peut-être le moral dans les chaussettes ?


Ségolène Royal "très joyeuse" d'être "en famille"
aux rencontres de Dijon

Source : AFP  -  le 14 novembre 2009

 

Ségolène Royal, qui s'est invitée aux premières rencontres samedi du "Rassemblement social, écologique et démocrate" de son ancien lieutenant Vincent Peillon, s'est dit "très joyeuse" d'être présente à Dijon "car nous sommes tous dans la même famille politique".


Arrivée à la mi-journée, la présidente socialiste du Conseil régional de Poitou-Charentes a été accueillie sur le parvis du Palais des Congrès par le sénateur-maire de la ville François Rebsamen, son fidèle lieutenant Jean-Louis Bianco ainsi que le député socialiste Gaétan Gorce.

Elle a eu droit à beaucoup d'applaudissements et à des "Ségolène" tandis que des drapeaux de sa campagne présidentielle de 2007 étaient déployés.

Comme les journalistes, très nombreux, lui demandaient si sa présence constituait un coup médiatique, Ségolène Royal a répondu: "Pas du tout! Je suis très joyeuse d'être là". Comme on lui rétorquait que Vincent Peillon n'était pas ravi de sa présence, elle a répondu: "Mais si! Nous sommes tous dans la même famille politique. Il y a des moments parfois de petite tension et des moments de réconciliation".

Ségolène Royal s'est isolée avec ses proches dans une salle du premier étage du Palais du Congrès, où elle a finalement été rejointe, avec un peu de retard, par Vincent Peillon. Elle devait faire un bref passage au Rassemblement et assister au Banquet républicain.

"J'ai dit qu'il n'était pas souhaitable à ce stade que des présidentiables viennent dans cette réunion de Dijon", avait répété un peu plus tôt Vincent Peillon.

A l'inverse, Gaétan Gorce s'est félicité dans un communiqué de la venue de Ségolène Royal, qualifiée de "bonne nouvelle".

"Il faut, dans l'intérêt de la gauche et du PS, retrouver un élan qui brise les tabous, dépasse les frontières, surmonte les querelles de personnes (...)

Notre souci, au sein du PS comme à l'extérieur, doit être d'additionner, d'additionner sans cesse, pour créer les conditions d'une véritable alternative", a insisté le député de la Nièvre.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande