Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 12:00

 

Hollande : "Un objectif chiffré de régularisations serait stupide" :

 

Invité sur Europe 1, François HOLLANDE a critiqué ce mercredi les propositions de Nicolas Sarkozy visant à durcir les conditions d’immigration et a accusé son rival "d’incohérence", se refusant pour sa part à fixer des "objectifs chiffrés".

En 2007, Nicolas Sarkozy "avait promis l’immigration choisie" estimant que "sur les 200.000 personnes qui viennent en France depuis maintenant 10 ans, la moitié devaient être des immigrés venant travailler dans notre pays", mais en réalité "l’immigration économique est tombée à 10%", a affirmé le candidat PS à l’Elysée.

Il a pointé "une nouvelle fois, une incohérence" chez le président sortant qui, hier, souhaitait l’immigration économique" et "aujourd’hui veut la réduire".

Réaffirmant qu’il supprimerait la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers, "qui a fait beaucoup de mal", il s’en est pris aux nouvelles règles que Nicolas Sarkozy veut imposer aux conjoints étrangers de Français.

"Moi je suis pour qu’on lutte contre la fraude" et "les mariages de complaisance", a-t-il dit mais "en revanche, pour ceux qui se sont mariés avec un conjoint étranger, femme ou homme, et qui ne peuvent plus obtenir que leur conjoint vienne vivre en France, mais quelle est la situation, qu’est-ce qu’on va créer comme famille?", a-t-il demandé.

François HOLLANDE a estimé que cela allait multiplier "les recours" car "le droit européen, comme le droit international, pose l’obligation, quand vous êtes mariés, de vivre ensemble".

Mardi soir sur France 2, M. Sarkozy a confirmé vouloir soumettre à des conditions plus difficiles de revenus et de logement le regroupement familial et la délivrance des visas d’installation aux étrangers mariés à des ressortissants français.

François HOLLANDE a aussi qualifié de "contre-vérités" les affirmations de la droite selon lesquelles il ferait des régularisations massives, et rappelé son intention de faire "des régularisations au cas par cas", avec "des critères clairement établis, transparents" : "le critère du travail", "de la présence sur le territoire" et "le critère familial".

"Aujourd’hui, il y a 30.000 régularisations par an (...). Nous serons sans doute dans le même ordre de grandeur", a-t-il dit, jugeant qu’il serait "stupide" de donner des objectifs chiffrés.

"Aujourd’hui, il y a beaucoup d’arbitraire", visant "des situations de complaisance de ces personnes haut placées qui, pour avoir un certain nombre de personnels de maison (n’ayant pas de papiers), demandent leur régularisation".

.

Partager cet article

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande