Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 08:00

 

France Inter ou la fin de "la différence"

par Jean-Louis BIANCO  -  le 24 juin 2010

 

Le slogan de la radio publique reflétait bien son contenu éditorial : thématiques variés et opinions diverses qui pouvaient s’y exprimer avec une large liberté.

Depuis la nomination (permise par la réforme constitutionnelle de 2008, à l’initiative du chef de l’État) par Nicolas Sarkozy des nouveaux présidents de Radio France (Jean-Luc Hees) et France Inter (Philippe Val), il semble qu’il ne soit plus possible d’exprimer d’opinions allant dans le sens contraire du pouvoir en place, même par l’humour.

En effet, Didier Porte et Stéphane Guillon ont été licenciés et ne seront plus présents sur la radio publique l’an prochain. La raison avancée, "l’humour ne doit pas être confisqué par de petits tyrans", oublie le droit à la caricature.

Le 17 juin dernier, les journalistes de France Inter ont voté à une large majorité une motion contre Philippe Val pour exprimer leur "colère face aux choix et aux méthodes de Philippe Val" en s’inquiétant notamment de "l’ampleur des changements projetés" et considérant que "le lien de confiance indispensable entre la rédaction et la direction a été rompu".

sarkubu-roi.jpg

 

 

Comme le rappelle le MJS, les moins de trente ans découvrent aujourd’hui avec effroi ce qu’était le temps de la RTF où le président de la République se réserve le droit des nominations, où le fait du prince prime sur la liberté.

A cet égard, le doute plane sur le rôle du pouvoir dans cette affaire.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande