Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 08:00

Le dernier coup de Royal :
la main tendue à Bayrou

Source: leparisien.fr  -  le 7 décembre 2009

L’ex-candidate à la présidentielle ne se formalise pas du refus des centristes de créer, tout de suite, une grande alliance contre Sarkozy. Elle estime que, dans ce débat crucial, elle a marqué des points.

On la croyait un peu assommée par les polémiques à répétition, les abandons de ses plus fidèles soutiens, sa chute dans les sondages.
Mais a encore réussi ce week-end à se placer au du jeu. Au grand désespoir de ses adversaires socialistes ils sont nombreux qui aimeraient bien l’enterrer une bonne fois pour toutes.
Samedi soir, alors que le de François Bayrou était réuni en congrès à Arras dans le Pas-de-Calais, l’ex-candidate à la présidentielle a surpris tout le monde en proposant au leader centriste un accord électoral dès le premier tour des régionales qui se dérouleront dans quatre mois.

Ne pas être marginalisée
En clair, il s’agirait de construire tout de suite, face à l’UMP, une vaste alliance allant des socialistes à la droite modérée en passant par les écologistes pour gouverner les régions. Et Royal se dit prête à donner l’exemple dans son fief en proposant au MoDem de Poitou-Charentes cinq places éligibles en échange de son soutien.
Un peu agacé, François Bayrou lui a opposé hier une fin de non-recevoir. Le MoDem partira sous ses propres couleurs au premier tour, a-t-il dit, on verra bien au second. Même si les centristes sont favorables à un "arc central" contre Sarkozy, ils n’ont pas vocation, soulignent-ils, à se faire avaler tout cru par les socialistes.

[ pas avalé tout cru au 1er tour ? Mais miracle au second ! envolées les hypocrisies !!! ]

Ségolène Royal s’attendait évidemment à cette réponse.

Mais l’essentiel, pour elle, était de ne pas se faire voler "son" idée de grand rassemblement entre la gauche et le centre c’est elle qui avait, la première, tendu la main à Bayrou entre les deux tours de la présidentielle de 2007 , ni de se laisser marginaliser dans cette période où les électeurs socialistes s’interrogent sur sa capacité à être à nouveau candidate en 2012. En effet, au PS, le champion des sondages s’appelle désormais Dominique Strauss-Kahn.
Même Martine Aubry qui cultive son image de Merkel à la française paraît mieux placée que sa rivale.


[ euuuhhh ! je demande à voir !!!!! ]
[ Quant au champion des sondages, on a vu le scénario en 2008, avec Delanoë ! ]

En s’invitant dans le débat sur les alliances, Ségolène Royal a simplement voulu rappeler qu’il fallait encore compter sur elle.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande