Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 20:00

Ah cette nouvelle taxe carbone ! On continue de l'appeler ainsi, même si le pouvoir  s'est creusé la tête pour trouver un autre nom à cet impôt qui n'est absolument pas un impôt, mais qui est tout de même ... n'importe quoi, pour faire court !

Donc, c'est au tour de Fillon d'exprimer ses reproches à ces irresponsables Sages.
Car enfin, la mise en place de cette géniale idée était "voulue par Nicolas Sarkozy", nom d'une pipe !
Alors, mais de quoi se mêle le Conseil Constitutionnel ? Scandaleux, crime de lèse-majesté !


François Fillon s'en prend à son tour au Conseil Constitutionnel
Source : NOUVELOBS.COM  -  le 13 janvier 2010

Après Lefebvre, Sarkozy et dernièrement Devedjian, le Premier ministre s'est dit "surpris" par la décision des Sages sur la taxe carbone.

Le Premier ministre François Fillon a déclaré mercredi 13 janvier que son gouvernement avait été "surpris" par la décision du Conseil Constitutionnel de censurer la taxe carbone, lors des questions au gouvernement devant l'Assemblée nationale.

sarko-fait-la-gueule.jpg
"Je ne peux pas cacher que le gouvernement se soit interrogé et ait été surpris par la décision du Conseil constitutionnel" sur cette nouvelle taxe verte voulue par Nicolas Sarkozy, a lancé François Fillon, répondant à une question du président du groupe socialiste, Jean-Marc Ayrault.

"Comme nous avions proposé dans notre texte de rembourser aux Français intégralement le montant de la taxe carbone, il nous semblait que l'argument de l'inégalité devant l'impôt n'était pas évident", a-t-il poursuivi, évoquant le motif de la censure constitutionnelle.
"D'ailleurs il n'était tellement pas évident que, dans le recours du Parti socialiste contre la loi de finances, cette question n'a, à aucun moment, été évoquée, l'essentiel du recours portant plutôt sur la taxe professionnelle", a encore dit François Fillon.



Alors, puisque tout aurait été remboursé aux français (!!!) comment expliquer la führer de Sarko, accusant le Conseil Constitutionnel d'avoir pris une décision entrainant un "manque à gagner" pour l'Etat ?

Y'a pas une grosse embrouille, là ???

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande