Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 09:00

j-j-queyranne.jpg   

"Ségolène ROYAL a toujours une audience très forte"

Source : LEFIGARO.fr  -  le 21 juillet 2011

 

INTERVIEW - Pour le socialiste Jean-Jack Queyranne, proche de l'ex-candidate à la présidentielle de 2007, "plus la participation à la primaire sera importante, plus Ségolène Royal aura des chances de l'emporter".

Ségolène Royal réclamait des débats entre candidats. Elle a finalement obtenu gain de cause . Qu'en pensez-vous ?

 La primaire est un exercice inédit. Elle ne peut avoir un retentissement que si elle est fondée sur un débat démocratique. Les candidats ne peuvent pas passer leur temps à des parties de cache-cache. Le programme du PS, ce n'est pas les tables de la loi. Les sujets d'actualité sont nombreux, sur la dette, l'énergie ou l'éducation. Il ne faut pas les fuir.

Les débats télévisés en 2006 ont donné l'image d'un PS divisé. Faut-il récidiver ?

En 2006, il s'agissait plutôt de débats en parallèle, d'une succession d'expressions. Il faut trouver une forme plus moderne et plus dynamique de débats. Les risques de division existent, c'est incontestable. Mais c'est aussi un beau défi pour le Parti socialiste. Le risque, c'est que les adversaires s'en servent pour aviver nos contradictions internes. C'est à nous d'en prendre la mesure.

Mais l'intérêt des débats, c'est qu'ils peuvent être mobilisateurs, servir à entraîner la participation à la primaire. Ils peuvent aussi aider à éclairer l'opinion publique, prendre les Français à témoin. Face au président de la République, qui dispose d'une tribune permanente en raison de ses fonctions, la gauche doit innover.

Ségolène Royal a-t-elle toujours une chance de l'emporter ?

Rien n'est joué. Et plus la participation sera importante, plus Ségolène Royal aura des chances de l'emporter. Si la primaire est confisquée par l'appareil du PS, on risque d'assister à une réédition du congrès de Reims. Il faut à tout prix l'éviter.

 

Mais elle a de moins en moins de soutiens, à part vous-même…

Elle a toujours une audience très forte auprès des milieux populaires parce que les Français apprécient sa combativité. Je le ressens dans ma circonscription, comme dans la région Rhône-Alpes. Avec elle, on n'est jamais dans le refrain ! Les soutiens dont on parle, c'est la course aux signatures des grands élus. Ça ne suffit pas, et ce n'est pas cela, la primaire.


Y a-t-il de vraies divergences idéologiques entre Martine Aubry et François Hollande ?

Ce sont deux personnalités différentes qui ont aussi deux approches différentes de l'élection présidentielle. Martine Aubry est la candidate de la direction du parti. Sa démarche reste classique, alors que François Hollande a su s'affirmer en prenant en compte à la fois l'attente de vérité des Français sur la situation financière de notre pays et le besoin d'adresser un discours nouveau à la jeunesse. Il faut conserver à l'esprit que les citoyens de gauche veulent que nous sachions nous rassembler après la primaire. Ce qui n'avait pas été le cas en 2007.

L'affaire DSK peut-elle polluer cette primaire ?

Il ne faut pas que cette affaire soit un poison lent qui se diffuse. Mais je pense que les Français font la part des choses entre ce qui pourrait relever d'un comportement personnel et un enjeu majeur pour le pays.

Partager cet article

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande