Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 09:00

avec J-M Ayrault - La Rochelle 

Fort heureusement, au Parti Socialiste le temps des petites phrases est révolu ... quoi que ? L'appréciation de J.M Ayrault version 2012, venu à La Rochelle soutenir Ségolène ROYAL est bien meilleure qu'en mars 2010. Il avait voulu à l'époque faire de l'humour (au"Théatre des deux ânes" !) aux dépens de Ségolène en ces termes :

"Si j'avais été le premier ministre de Ségolène Royal, j'aurais peut-être encore plus souffert que François Fillon avec Nicolas Sarkozy !"

Allez, on garde les archives mais on passe l'éponge !!!

 

Jean-Marc Ayrault à La Rochelle :

"Ségolène Royal est la seule candidate"

Source : sudouest.fr  -  le 2 juin 2012

 

En visite vendredi à La Rochelle, Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre, a rencontré des chefs d'entreprise. Mais il a surtout apporté son soutien plein et entier à la présidente de Poitou-Charentes pour les législatives. 

Ségolène Royal a le sourire. C'est tellement vrai - et si peu fréquent ces derniers temps… - qu'hier, à La Rochelle, pour la venue de Jean-Marc Ayrault, une seule petite phrase revenait en boucle : "Elle est de très bonne humeur." Et ce n'est pas parce que la foule des grands jours ne s'est pas franchement déplacée à son meeting, donné en soirée à deux pas de l'Aquarium, qu'elle risque de le perdre.

Certes, la présence à ses côtés de Maxime Bono, le maire des lieux, et du Premier ministre aurait dû lui offrir une meilleure affluence. Mais l'essentiel est ailleurs. Il tient en quelques mots. Le locataire de Matignon l'a dit et répété avec toute la tranquillité qui le caractérise : il la soutient pleinement pour les législatives.

Et c'est sans aucun doute ce message que l'on retiendra de son déplacement en Charente-Maritime, précisément dans la circonscription que la présidente de Poitou-Charentes entend conquérir. Au nez et à la barbe, faut-il encore le rappeler, d'Olivier Falorni, l'ex-responsable du PS départemental, aujourd'hui son principal adversaire.

Pas d'annonces

Et pourtant, celui qui sera bientôt l'ex-maire de Nantes était d'abord venu inaugurer ici sa première rencontre officielle avec les acteurs économiques. Une table ronde organisée avec près d'une centaine de chefs d'entreprise à l'Imprimerie rochelaise qui a donné lieu à un échange courtois, mais sans aucune annonce de la part de Jean-Marc Ayrault. Rien que l'on ne sache déjà.

Il a bien été question de la future banque publique d'investissement, de l'avenir des heures supplémentaires, du pouvoir d'achat et de la croissance verte notamment, mais globalement, sur tous ces sujets, le Premier ministre s'est borné à rappeler sa volonté de mobiliser les énergies. "De travailler avec les territoires".  "Tout ne se fera pas de Paris", a-t-il promis.

En revanche, s'il est un sujet qu'il n'a pas renvoyé à la prochaine conférence sociale - qui, elle, devrait éclaircir tous ces dossiers -, c'est celui des législatives : "Je veux adresser un message aux électeurs à La Rochelle. Leur dire que Ségolène Royal est une personnalité qui joue un rôle important dans la vie politique française : elle a été candidate à l'élection présidentielle française, elle a une très grande expérience, elle a été dans le gouvernement. En même temps, elle incarne un esprit de renouveau et d'innovation." Difficile de dérouler plus beau tapis rouge.

Ségolène Royal, dont la campagne impeccable derrière François Hollande n'est pas étrangère à ces louanges, ne s'y est pas trompée, elle que les sondages donnent en tête au premier tour avec 33 %. À la question de savoir si cette visite du Premier ministre était un vrai coup de pouce pour sa candidature, elle a répondu par l'affirmative : "C'est un plus très important".  "Mais, ajoute-t-elle, il y a une dynamique de campagne. Je ne m'occupe pas des chiffres, je m'occupe des électeurs."

Qu'importe donc qu'Olivier Falorni, cet ancien camarade de la maison rose, rêve de contrecarrer ce plan. 3Ségolène Royal est la seule candidate, insiste Jean-Marc Ayrault. Je vais partout soutenir les candidats qui portent les messages de la majorité présidentielle. Il est important que les Français donnent au président de la République les moyens de son action."

En clair, il ne faut pas que la petite entreprise des législatives vienne, elle aussi, à connaître la crise. Le meilleur moyen pour que Ségolène Royal perde le sourire.

.

Partager cet article

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Législatives 2012
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande