Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 12:00

ombre-de-sarko.jpg 

Affaire Bettencourt : la campagne 2007 de Sarkozy

en ligne de mire

Source : L'Express.fr  -  le 26 mars 2012

 

Le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 intéresse fortement le juge en charge de l'affaire Bettencourt. Le maintien en détention provisoire de Patrice de Maistre pourrait bien en être un tournant.

Patrice de Maistre, l'ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, dort toujours en prison. Son placement en détention provisoire, décidé par le parquet de Bordeaux et maintenu ce lundi, a pourtant de quoi laisser perplexe. Dans un communiqué, le tribunal explique laconiquement que "des faits nouveaux" sont apparus dans le dossier. Patrice de Maistre aurait perçu, d'une part, environ trois millions d'euros de la part de la milliardaire, alors en situation de "vulnérabilité". D'autre part, il aurait encaissé 2,4 millions d'euros grâce à des factures émises par la société Eugenia, qu'il gérait, à l'égard de la société Clymène, qu'il dirige. Voilà pour le volet officiel de l'affaire. 

Pourtant, sa mise en détention provisoire, pratique rare dans les affaires financières, soulève bien d'autres questions. De l'aveu même de ses avocats, les faits actuellement reprochés à Patrice de Maistre étaient connus dès le début de l'instruction. Quels sont alors les "faits nouveaux"? Selon plusieurs médias, dont le JDD, c'est le retour d'une commission rogatoire de Suisse qui aurait fait prendre cette décision au juge Gentil, en charge de l'affaire. Ce dernier s'intéresse depuis quelques temps à des retraits en espèces effectués en Suisse, et à un système de "compensation bancaire" au profit des Bettencourt. Ce qui pourrait constituer une fraude fiscale caractérisée. Mais pas seulement.  

Le financement de la campagne de 2007 clairement évoqué

La destination finale de ces fameuses espèces pourrait faire basculer cette affaire en scandale politique. Dans son ordonnance, le juge Gentil ne masque pas son intérêt pour le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. En cause, deux versements de 400 000 euros touchés par les Bettencourt, en présence de Patrice de Maistre. Le premier coïncide étrangement avec un rendez-vous entre le gestionnaire et Eric Woerth, trésorier de l'UMP. Le second intervient à une date mentionnée par François-Marie Banier dans son audition. Liliane Bettencourt lui aurait alors confié: "Patrice de Maistre m'a dit que Sarkozy avait encore demandé de l'argent. J'ai dit oui."  

Le juge Gentil ne s'arrête pas en si bon chemin. "Il convient de noter que des témoins attestent d'une visite du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy au domicile des Bettencourt pendant la campagne électorale de 2007, que des investigations sont donc nécessaires s'agissant de ces premières remises de 2007", poursuit-il dans son ordonnance. En clair, le juge chercherait à savoir si l'actuel président de la république a pu financer une partie de sa campagne par de l'argent issu d'une fraude fiscale et provenant d'une personne vulnérable.  

Pour rappel, l'ex-comptable de Liliane Bettencourt, Claire Thibout, avait indiqué aux juges avoir remis 150 000 euros en liquide à Patrice de Maistre, celui-ci lui ayant affirmé qu'ils étaient destinés à la campagne de Nicolas Sarkozy. L'infirmière de la milliardaire, elle, aurait affirmé avoir assisté à une remise d'espèces directement dans les mains de l'ex-minitre de l'Intérieur. C'est en tout cas ce que la juge d'instruction Isabelle Prévost-Desprez évoque dans le livre Sarko m'a tuer, écrit par deux journalistes du Monde, parlant de "pressions" sur l'ancienne employée des Bettencourt. Depuis l'ex-infirmière a démenti avoir tenu de tels propos

L'affaire Bettencourt semble donc prendre une autre envergure, et les possibles révélations de Patrice de Maistre, incarcéré à Gradignan, pourraient être capitales.

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande