Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 08:00
sarko-ma-tre-du-monde.jpg

La prestation de Sarkozy à Copenhague divise
Source : LEMONDE.FR  -  le 20 décembre 2009

Nicolas Sarkozy a beau avoir tapé du poing sur la table à son arrivée jeudi à Copenhague, le sommet sur le réchauffement climatique à "accouché d'une souris", pour reprendre les mots du députés socialiste, Jean-Louis Bianco.
Tout au long du week-end, l'opposition a dénoncé le manque de modestie de Nicolas Sarkozy lors du sommet de Copenhague, lui reprochant d'avoir éclipsé l'Union européenne.

"C'est toujours la même chose avec lui: trop de Sarkozy, trop de moi mis en avant, trop de mise en scène de son moi et pas assez d'Europe", a regretté Pierre Moscovici sur Europe 1. "Au final, on a trop peu d'Europe, alors que ce qui fait la force de l'Europe c'est la gouvernance, c'est le fait que les Européens peuvent parler d'une seule voix et cette voix ne peut pas être sans arrêt celle de Nicolas Sarkozy", a ajouté le député socialiste du Doubs.

Julien Dray a reconnu pour sa part à Nicolas Sarkozy le mérite de "s'être battu" mais a estimé que son "coup de gueule" de jeudi dernier n'avait servi à rien. Selon le député socialiste, le chef de l'Etat a payé l'absence de concertation européenne en amont du sommet.
"A partir du moment où on a reprivilégié l'Europe des Etats-nations, et bien évidemment, dans des sommets comme celui-là, la France est un peu isolée et la colère du président français, c'est une colère, point à la ligne", a-t-il dit sur Radio J.

"SARKOZY A ÉVITÉ LE FISACO TOTAL"
De son côté, le porte-parole du gouvernement a estimé que l'intervention du chef de l'Etat avait permis d'éviter que "le sommet ne s'arrête jeudi soir par un fiasco total". "Quand Nicolas Sarkozy arrive jeudi après-midi, il n'y a aucune décision qui est en passe d'être prise et on se prépare à un fiasco", a déclaré Luc Chatel sur Radio J, jugeant que l'Europe avait "défendu une position ambitieuse et audacieuse".

[ J'ai lu, je ne sais plus où, le parallèle avec un gars qui rentre dans un restaurant;
il exige qu'on lui donne la carte ... non mais ! et il est tout content quand on la lui présente !!! ]

Pour Nicolas Hulot, malgré l'échec du sommet de Copenhague, la France a "accompli sa mission" et "n'a pas à rougir". "Hélas, alors que cette crise nous obligeait à nous retrouver, nous les hommes, nous avons bradé l'avenir de nos enfants et compromis celui de millions de citoyens des pays du Sud", a déclaré le militant écologiste, auteur du film "Le syndrome du Titanic", au Journal du Dimanche.
La secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Chantal Jouanno, a dit comprendre l'amertume des ONG de défense de l'environnement.
Mais, selon elle, "si Nicolas Sarkozy et Lula, le président brésilien, n'avaient pas exigé un accord politique, nous n'aurions rien eu à l'issue de Copenhague".

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande