Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 12:00
orage.jpg
Régionales en Languedoc-Roussillon :

Didier Codorniou assigne le PS pour faire annuler la liste conduite par Mandroux
Source : MidiLibre.com  -  le 12 février 2010

Allié de Georges Frêche, Didier Codorniou a assigné jeudi le Parti socialiste afin de faire annuler la liste PS conduite par Hélène Mandroux.

Cette assignation est à jour fixe, ce qui signifie que le dossier sera examiné au fond, mais de manière accélérée. La présidence du tribunal de grande instance de Paris a accepté cette saisine dans l'urgence et fixé l'audience au 10 mars. Dès le 2 février, Didier Codorniou, qui conduira dans l'Aude la liste de Georges Frêche, avait annoncé vouloir déposer un recours à Paris "pour dénoncer que les règles démocratiques de notre parti ont été bafouées".

"Il s'agit de marquer notre volonté de revendiquer notre légitimité", a déclaré vendredi le premier socialiste de Languedoc-Roussillon, qui s'est dit "appuyé dans cette démarche par les secrétaires des cinq fédérations PS et les parlementaires" de la région.
Dans son assignation, le maire socialiste de Gruissan et conseiller régional sortant, estime que "la décision autoritaire du bureau national désignant Hélène Mandroux hors de tout vote des adhérents, du respect de la procédure interne au parti de désignation des candidats et, plus largement, hors de tout processus démocratique, constitue une violation des statuts du Parti socialiste et de son règlement".

A ce titre, il demande au tribunal de "prononcer l'annulation pure et simple de la décision prise le 2 février 2010 par le bureau national du parti socialiste disant investir Hélène Mandroux comme candidat en vue de l'élection au conseil régional du Languedoc-Roussillon des 14 et 21 mars 2010".

Pour l'élu socialiste, défendu par Me Jean-Yves Dupeux, seule la liste "comptant quelques personnalités n'appartenant pas au Parti socialiste et menée par Georges Frêche" est légitime car, rappelle-t-il dans son assignation, "elle a été approuvée par la Convention nationale le 12 décembre 2009". En outre, relève-t-il, "en aucune manière le bureau national ne dispose du moindre pouvoir pour investir ou apprécier l'investiture d'un candidat potentiel à une élection politique, y compris régionale ».

"Il n'y a pas de difficulté pour nous, on est très tranquilles par rapport à l'application de nos statuts. Nous connaissons nos statuts et nos règles", rétorque François Lamy. Le bras droit de la première secrétaire du PS Martine Aubry assure que cette action est "sans fondement. Le choix de la tête de liste régionale est de la compétence du bureau national du parti [...] Georges Frêche n'est pas au Parti socialiste, et le choix d'une alliance avec un divers gauche est du ressort du bureau national. Le Parti socialiste a parfaitement le droit de décider de ne pas faire alliance avec Georges Frêche".

[ Mouais ! La décision initiale était pourtant l'alliance ... avant que le PS ne sorte le "prétexte" !
Quant à l'application des règles au PS, j'ai comme un doute !!! ]

Interrogé sur Canal+, le porte-parole du PS, Benoît Hamon, avait estimé la semaine dernière que Didier Codorniou ne déposerait pas de recours en justice contre le PS. "Moi j'ai confiance, je pense qu'ils ne prendront pas cette décision parce qu'elle n'est pas justifiée » et « parce qu'ils perdraient", avait-il dit. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande