Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 10:00

Après la décision de Solférino, les 59 "exclus provisoires" de la liste Frêche en Languedoc-Roussillon se sont exprimés, notamment dans le journal Midi Libre :

Les 59 exclus du PS témoignent  (midilibre.com - le 23.02.2010)
Didier Codorniou, tête de liste de l'AUDE :
"Par une manipulation mentale, les hors-la-loi sont promus et les légalistes écartés. C’est une drôle de conception d’un parti démocratique."

La totalité des témoignages : ICI

Parmi les 59 "punis"
, voici une des réactions que j'ai sélectionnée, celle de Karine CHEVALIER, secrétaire fédérale, enseignante :

la-rose-l-zard-e.jpg
Lettre ouverte aux Socialistes
Sur son blog : karineachevalier.midiblogs.com  -  le 24 février 2010

Le Bureau National a donc décidé de nous exclure !

Cette décision est inique.

Inique car nos candidatures ont respecté toutes les procédures en vigueur au sein du PS : vote des militants les 1 Octobre et 3 décembre 2009, ratification des listes à la Convention de Tours.

Inique car le Bureau National qui nous exclut aujourd'hui "au nom des statuts" n'a pas respecté ces mêmes statuts puisqu'il n'a pas le pouvoir de ratifier des candidatures et donc d'investir de son propre chef la liste du maire de Montpellier (art 7-13).

Inique car dans un Parti, il ne peut y avoir 2 poids ,2 mesures.

En 2005, les "camarades" Fabius et Bartolone ont fait campagne publique pour le Non au référendum , alors que le PS, au terme d'un référendum interne, avait fait le choix du Oui. Ont-ils été exclus pour manquement à la discipline ?

En Juillet 2008, le "camarade" Lang vote au Parlement réuni en Congrès la ratification de la réforme constitutionnelle voulue par Sarkozy, jetant aux orties la décision du PS de voter contre. A-t-il été exclu ?

En Septembre 2008, pour les élections sénatoriales , les "camarades" Tropéano, Lazerge, Bihac et Rigaut se présentent contre la liste investie par le Parti Socialiste. Ont-ils été exclu alors qu'ils ont offert 2 siègesà la droite ?

Aujourd'hui, j'ai mal à mon Parti.

Un Parti qui depuis le congrès de Reims se replie sur lui même et n'est plus que luttes de clans pour le contrôle et la maitrise de l'appareil.

Un Parti qui, alors que la droite est au plus bas, est incapable de proposer à nos concitoyens quelque alternative que ce soit hormis des querelles d'égo mortifères.

Etre socialiste, c'est ne pas supporter les injustices, de quelque nature que ce soit, d'où qu'elles viennent.

Etre socialiste, c'est combattre l'injustice.

C'est pourquoi, militante depuis 1980, je récuse cette décision.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande