Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 10:00

les-meilleurs-voeux-de-Sarko-a-Nicolas.jpg 

Que ce fut douloureux de l'entendre déballer de nouveau ses promesses. Je suis certain que beaucoup ont évité cette souffrance, et on peut les comprendre.

Et lire ici ou là que Sarkozy s'est attaché à présenter aux français l'image d'un président "protecteur", là ça fait très mal ! Misère, comme nous sommes tombés bien bas en Sarkoland ...

 

Nicolas Sarkozy veut faire de 2011

une année "utile"

Source : LIBERATION.FR  -  le 1er janvier 2011

 

Nicolas Sarkozy a promis vendredi soir, lors de ses voeux télévisés de la Saint-Sylvestre, de faire de 2011 une année de réformes "utile" au bénéfice de la protection des Français, même si la présidentielle de 2012 est déjà dans tous les esprits.

Comme il l'a déjà fait ces dernières semaines, Nicolas Sarkozy a défendu au passage la monnaie européenne, dans la tourmente. "L'isolement de la France serait une folie", a-t-il lancé, "la fin de l'euro serait la fin de l'Europe". Le chef de l'Etat a également réaffirmé son objectif de réduction des déficits, "sous peine de voir notre indépendance gravement menacée".

Dans un message de moins de dix minutes enregistré sur fond d'image du perron de l'Elysée, le chef de l'Etat, rentré jeudi d'une semaine de repos au Maroc, a défendu le bilan de son action des derniers mois et détaillé sa feuille de route pour 2011, qu'il veut voir malgré les difficultés économiques et sociales persistantes comme "porteuse d'espérance".

"La croissance revient. Les grandes réformes engagées commencent à porter leurs fruits", s'est réjoui M. Sarkozy en citant l'autonomie des universités, le crédit impôt-recherche et la défiscalisation des heures supplémentaires. Il a également loué sa réforme controversée des retraites. "Ce sont les pensions de nos aînés qui ont été sauvées", a-t-il dit.

C'est en cultivant cette même image de président "protecteur" que M. Sarkozy a ensuite justifié la poursuite des réformes jusqu'au terme de son mandat. Au plus bas dans les sondages, il souhaite faire de 2011 une année de reconquête de l'opinion, avant de dévoiler son intention, qui ne fait plus guère de doute, de briguer un second mandat en 2012.

"Je sais que 2012 sera un rendez-vous électoral de grande importance. Mais nous sommes en 2011, nous ne pouvons nous payer le luxe d'une année d'immobilisme pré-électoral", a-t-il remarqué, "2011 doit donc être une année utile pour les Français (...) nous allons donc continuer à réformer parce que c'est la seule façon de protéger la France et les Français".

"Principes républicains"

A l'agenda 2001 du gouvernement, il a cité la réforme de la dépendance, "car chacun a le droit à sa dignité face aux souffrances du grand âge". Celle de la fiscalité, avec la suppression du bouclier fiscal très impopulaire, doit "protéger des délocalisations". Quant à l'introduction de jurés populaires dans les tribunaux correctionnels, elle doit protéger les Français "de la violence chaque jour plus brutale" des délinquants multirécidivistes.

Le chef de l'Etat s'est aussi présenté en garant du respect des "principes républicains les plus chers" comme "la laïcité et le refus du communautarisme", citant la loi interdisant le port de la burqa.

Sans entrer dans le détail, il a enfin évoqué les priorités de "sa" présidence des G8 et G20 en faveur, notamment, d'un "monde plus régulé". 

Pour ceux qui voudraient s'infliger la vidéo contenue dans l'article, c'est  ICI

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande