Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 14:00

Têtes à couac : Morano, la caution peuple qui fait diversion...
Source : Marianne2.fr  -  le 29 décembre 2009

Qu'elle caricature le web comme un repère de pédophile ou pollue le débat sur l'identité nationale en demandant aux jeunes de ne pas parler verlan, Nadine Morano est toujours là pour lancer la polémique... et détourner l'attention par son côté « France d'en bas » en faisant un paratonnerre idéal pour Sarkozy !

Dans la Grèce mythologique, tout ce que le roi Midas, roi de Phrigye, touchait devenait or, par le souhait de Dyonisos. Dans la France contemporaine, tout ce dont parle Nadine Morano, secrétaire d'Etat à la Famille, se transforme en polémique, par le choix de Sarkozy.
La seule qualité qu'elle a été capable de démontrer en deux ans au gouvernement, c'est le sens du rythme : une première fois en dansant aux journées d'été des Jeunes populaires et une seconde en dansant dans le lip dub des mêmes jeunes populaires... Créant, là aussi, la polémique ! En dehors de ça, Morano est une usine à couacs.

Si 2008 fut pour la ministre de la Famille l'année de la technophobie, où elle s'illustra par des tirades décrivant le web comme un repère de criminels sexuels que n'aurait pas renié le tout aussi polémique Frédéric Lefebvre (seul à vraiment l'égaler en matière de buzz), 2009 s'imposa dans la carrière de la député lorraine comme l'année de la diversification. Il faut dire que même ses camarades de l'UMP commençaient à trouver ses discours anti-web gênants : Nathalie Kosciusko-Morizet la tançait dès le mois de mars pour sa nouvelle campagne anti-pédophilie caricaturale tandis que Christian Vanneste jurait dans l'émission Parlons net qu'elle en faisait « un peu trop » pour se mettre en avant...

Qu'importe pour qui dispose de l'extrême onction sarkozienne : bien qu'il eu menacé de limogeage en Conseil des ministres ceux qui afficheraient trop clairement leurs ambitions pour le remaniement suivant les élections européennes, le Président n'a pas levé le petit doigt quand sa « Nadine » a déclaré, sans détour, vouloir briguer le ministère de l'Education nationale... Déclaration qu'elle a elle-même nié quelques jours plus tard, générant un couac à elle toute seule ! Bouffonne du Roi ou juste arriviste un peu gênante dont on préfère ignorer les frasques ? Au fil du temps, Morano révèle plutôt de belles qualités d'agent provocateur.
Casquette et verlan : la polémique Morano
envoyé par  BFM

Simple intervenante dans un débat sur l'identité nationale, la ministre de la Famille se fend d'un couplet sur ce qu'elle attend d'un jeune musulman qui vit en France, soit ,principalement, qu'il « ne parle pas verlan » et « ne porte pas sa casquette à l'envers ». Tollé, scandale et colère face aux énormités de la ministre, qui trouve bien vite le soutien providentiel de deux membres d'origine arabe du gouvernement, Yazid Sabeg et Fadela Amara. Pour l'identité nationale, Sarkozy voulait du « gros rouge qui tâche », Nadine Morano a été sa muse !

Dans chaque sortie publique, chaque déclaration, l'ambition transpire en se mêlant à la maladresse... Qu'importe, les couacs de Morano, ce sont les mauvaises blagues de l'imbécile invité à un dîner de cons : ce pour quoi on l'a invité à la table ! Impossible d'attaquer cette fille qui pose en enlaçant son père handicapé (son « héros », comme elle l'appelait dans Paris match ) ce serait s'en prendre à la France populaire, pas toujours très classe, un peu maladroite, mais si « sympa »...

Si attachante que même Guy Carlier, ancien provocateur radiophonique lessivé par les bons sentiments, a tracé une biographie de Nadine Morano sous le titre sans équivoque : « une chanson populaire ». La preuve que, dans le rôle de la caution « France d'en bas », Sarkozy a réussit son casting gouvernemental !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande