Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 19:00

MAM-ne-demissionne-toujours-pas.jpg 

MAM doit-elle démissionner?

Source : LIBERATION.FR  -  le 2 février 2011

 

Accusée d'avoir profité des largesses d'un membre du clan Ben Ali, la chef de la diplomatie française, Michel Alliot-Marie, est sur la sellette. Selon le Canard Enchaîné, elle a eu recours fin 2010 en Tunisie à un jet privé d'un homme d'affaires tunisien, présenté par le journal comme un membre du clan Ben Ali.

La ministre des Affaires étrangères dénonce des "mensonges", assurant qu'elle ne démissionnera pas sur des "choses fausses". "Pour des choses qui sont fausses, pour des assertions, non, pas du tout", a-t-elle répondu à la presse qui lui demandait, à la sortie du Conseil des ministres, si elle envisageait de démissionner. "Si je prends mes vacances parfois en Tunisie, c'est à mes frais, voyages et hôtels", a tenu à précisér la ministre, interrogé par le député socialiste Olivier Dussopt.

Des voix s'elèvent  pourtant à gauche pour demander son départ du gouvernement. Quelques "démission!" ont fusé mercredi sur les bancs de l'opposition à l'Assemblée alors que Michèle Alliot-Marie se justifiait sur ses vacances de Noël en Tunisie tandis que le patron des députés GDR (PCF et Verts), Yves Cochet, lui demandait directement de "partir".

Le patron des députés PS, Jean-Marc Ayrault, a estimé mercredi auprès de l'AFP que la ministre des Affaires étrangères s'était "totalement disqualifiée" avec "son voyage en Tunisie" et qu'elle n'avait donc "plus sa place au gouvernement".

"La connivence du pouvoir actuel en France avec le régime Ben Ali se révèle jour après jour et justifie le départ de Mme Alliot-Marie", a déclaré Arnaud Montebourg, à la sortie d'un conseil politique du PS consacré aux primaires.

Manuel Valls, député PS de l'Essonne, a aussi estimé dans un communiqué que la ministre n'était "pas du tout à la hauteur de ses fonctions". "Si c'est vrai, c'est très grave (...) Un ministre des Affaires étrangères qui voyage dans un avion privé d'un proche du pouvoir (de Ben Ali) c'est un problème, c'est l'image de la France qui est incontestablement engagée (...) Ça me paraît difficile, si les faits sont avérés, de pouvoir continuer à représenter la France. Je trouve que Mme Alliot-Marie a perdu la main, en tout cas apparemment, elle n'est pas du tout à la hauteur de ses fonctions", a-t-il déclaré.

Le silence de Copé

Plus réservée, la première secrétaire du PS, Martine Aubry, n'a pas officiellement demandé sa démission. "Si c'est vrai, c'est grave", a-t-elle aussi déclaré sur RTL à propos de cette affaire. "D'abord, quand on est dans un gouvernement, on n'a pas à utiliser des moyens privés", a estimé la patronne du PS.

S'exprimant sur RMC/BFM-TV, l'ex-Premier ministre, Dominique de Villepin (UMP), a déclaré qu'"il y a une façon très simple de régler ce problème qui peut se poser dans certains pays, c'est de pré-payer à la fois ses dépenses d'hôtel et l'ensemble de ses dépenses de vacances à partir de la France. Cela évite de se placer dans des situations délicates (...) Manifestement c'est un comportement qui n'est pas souhaitable" mais "je ne crois pas que la responsabilité des politiques, ce soit d'épingler telle ou telle situation particulière, c'est de tirer des leçon de ce qui ne doit pas être fait".

Le patron de l'UMP Jean-François Copé s'est quant à lui refusé à faire des commentaires mercredi matin sur la polémique en disant attendre que la chef de la diplomatie s'exprime elle-même.

Seul le ministre français des Affaires européennes, Laurent Wauquiez, a pour l'heure ouvertement pris mercredi la défense de sa ministre de tutelle, en dénonçant une "campagne indigne d'acharnement" contre elle.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande