Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 08:00

 

Cumulards, retourneurs de veste, menteurs comme des arracheurs de dents, langue de bois, etc ... etc ... les français ne sont pas tendres envers leurs politiques ... en général.

Tant qu'on reste sur des généralités, ça va ! Mais dès qu'on  observe les cas particuliers, ce n'est plus tout à fait la même chanson ... si on en croit les sondages !


Comprenne qui pourra. Le besoin de moralisation (un mot ringard ?) en politique doit donc s'accommoder de certaines considérations circonstancielles. Et notamment de supposés avantages locaux pour une région, pour une ville, à avoir un responsable haut placé dans les responsabilités nationales.

Curieuses ces entorses à la cohérence chez nos concitoyens. Il faut faire avec !

la girouette politique 

Sondage : les Bordelais ne reprochent pas

à Alain Juppé d'être entré au gouvernement

Source : SUDOUEST.FR  -  le 20 novembre 2010 

Dans un sondage qui paraît aujourd'hui dans Sud Ouest, une large majorité des personnes interrogées ne reprochent pas au maire de Bordeaux de n'avoir pas tenu sa promesse.

Alors qu'il avait annoncé à plusieurs reprises qu'il n'accepterait pas de portefeuille ministériel afin de se consacrer pleinement à sa ville, Alain Juppé a finalement répondu favorablement à la demande de Nicolas Sarkozy, qui a fait de lui le numéro 2 du gouvernement et le ministre de la Défense du gouvernement Fillon III.

Si les commentateurs ne se sont pas privés de le lui faire remarquer, les Bordelais, quant à eux, n'en veulent pas à leur maire.

A la question "Reprochez-vous à Alain Juppé d'être entré au Gouvernement malgré sa promesse de se consacrer uniquement à la ville ?", 64% des sondés répondent par la négative (*). Ils sont 31% à répondre "Non, pas vraiment" et 33% "Non, pas du tout". 

Si les Bordelais semblent plébisciter un nouveau mandat municipal pour Alain Juppé, puisque 73% d'entre eux souhaitent que leur maire soit à nouveau candidat en 2014, ils sont plus mesurés sur sa participation aux élections législatives. Seuls 51% des sondés souhaitent qu'il parte à la reconquête de son siège de député en 2012.

(*) Echantillon de 504 personnes, représentatif de la population de Bordeaux âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont eu lieu par téléphone au domicile des personnes interrogées du 17 au 18 novembre 2010.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jérôme.L 24/11/2010 00:33



Juppé, maire de Bordeaux (ville où ont été délocalisés les dossiers Bettencour) et ancien 1er ministre (du temps de karachi), se retrouvant ministre de la défense (ayant le pouvoir de classé ou
de déclassifié) alors que sa femme travaillerai pour EADS, quoi de plu normal en Sarkozie.


Pourquoi les 500 bordelais intérogés on ne sait comment réagireaient autrement ?



Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande