Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 08:00

 

Michel Sapin : "Il ne faut pas confondre l'énergie et l'agressivité"

Source : le site du PS  -  7 mars 2012

 

Invité de Jean-Michel Apathie sur RTL, Michel Sapin, chargé du projet de François Hollande, est revenu sur les interventions de Nicolas Sarkozy et de son contradicteur, Laurent Fabius, lors de l'émission Des Paroles et des Actes la veille. 

 

Michel Sapin : "Une élection se gagne ... à la fin !  par rtl-fr

 

Contradictions et agressivité

S'agissant de la prestation de Nicolas Sarkozy, Michel Sapin est clair : "personne ne lui contestera cette énergie, mais j'ai remarqué que, comme d'habitude avec Nicolas Sarkozy, cette énergie se transformait en agressivité [...] vis-à-vis de celui qui sur les questions économiques et sociales mettait en face de lui des faits et des chiffres indiscutables et qu'il traitait de menteur". Puis d'ajouter: 'Il ne faut pas confondre l'énergie et l'agressivité".

Selon lui "Laurent Fabius était parfaitement dans son rôle: c'est-à-dire qu'il n'était pas le candidat mais qu'il essayait de faire dire au candidat quelles étaient ses propositions et qui au fond démontrait quelles étaient ses contradictions". Ainsi, "Laurent Fabius a parfaitement maîtrisé cet exercice".

Immigration: une proposition impossible à mettre en oeuvre

S'agissant de la proposition de Nicolas Sarkozy de diminuer l'immigration de 200 000 à 100 000 personnes par an, Michel Sapin a estîmé que cette annonce n'était qu'une "proclamation" de la part de NS en interrogeant: "que ne l'a-t-il pas fait ?". Puis de préciser que la vraie question portait sur la maîtrise de l'immigration illégale. Or pour le député, "sa seule proposition ne porte pas sur le regroupement familial mais c'est de supprimer à des Français le droit à la vie commune pour maîtriser le nombre d'étrangers en France". Autrement dit, "c'est une proposition juridiquement et constitutionnellement complètement impossible à mettre en oeuvre".

Michel Sapin rappelle alors la proposition de François Hollande: la mise en oeuvre de manière humaine et respectueuse des lois de la République. Avant de conclure: "on ne résume pas une politique et surtout le résultat d'une politique à des chiffres".

Une fiscalité qui différencie petites et grandes entreprises

Enfin, interrogé sur la proposition fiscale de Nicolas Sarkozy d'instaurer un impôt société minimal pour les sociétés qui font des bénéfices, Michel Sapin réagit: "il a mis lui-même un certain nombre de niches fiscales qui profitent à de grosses entreprises". et rappelle la proposition de François Hollande "il faut différencier les grandes entreprises qui doivent payer plus d'IS qu'aujourd'hui, des PME qu'il faut encourager qui doivent payer moins d'IS".

 

>> Voir les infographies sur le bilan de Nicolas Sarkozy

>> Voir les 60 engagements pour la France de François Hollande

.

Partager cet article

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande