Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 13:00

calimero.jpg

C'est vraiment trop inzuste !

Pourquoi en veut-on aux experts politologues, qui analysent la situation à dix mois des présidentielles, avec la pertinence qu'on leur connaît.

Ils nous expliquent pourtant avec limpidité comment nous allons voter. Et tout d'abord à la primaire socialiste en octobre.

Ils savent quels sont les candidats qui font la course en tête, et qui seront donc les finalistes, à n'en pas douter.

Ils ont désigné (quand ils daignent dans leur grande bonté la citer) celle qui est "à la ramasse".

 

Idem pour les sondeurs, évidemment.

 

Ils savent. Et pourquoi leur contester effrontément leur expertise ? Puisqu'ils ont toujours réussi à donner le bon pronostic :

 

- ROCARD était évidemment le mieux placé fin 1980, devançant de loin François MITTERRAND, lequel allait être écrasé par Giscard après l'abandon de Rocard ! ...

- BALLADUR, dopé par une popularité abracadabrantesque et le soutien de Sarko, allait devenir président en 1995 en battant Chirac, son ami de 30 ans ...

- JOSPIN allait l'emporter haut la main en 2002, face à un CHIRAC complètement largué ...

- DELANOE allait devenir le 1er Secrétaire du PS en 2008, faisant un score canon : plus du double de "la candidate malheureuse" de la présidentielle de 2007, selon la formule consacrée ...

 

Oui, décidément, ceux qui remettent en cause leur superbe assurance sont des mauvais !

Partager cet article

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article

commentaires

Daniel Cordiez 17/06/2011 01:48



DESSOUS DES CARTES, DIALOGUE DEMOCRATQUE ... comme je vous l'ai déjà indiqué il n'est pas nécessaire de poster le même commentaire plusieurs fois. Tout en étant ségoléniste, je peux comprendre de temps en temps un texte, même s'il est un peu fourre-tout.


D'ailleurs, je comprends même en général les textes, très (trop) denses émanant des têtes enflées de l'appareil du PS, c'est vous dire !


 


Cela dit, ne comptez pas sur moi pour dialoguer sur tous les nombreux points que vous abordez, avec plus ou moins de bonheur. Je n'en ai ni la force, ni le temps. Je ne suis pas un expert, un
professionnel de la politique, aguerri à des discussions à n'en plus finir. Et pour finalement ne rien dire de bien nouveau.


 


C’est bon, j'ai bien compris que vous trouvez tous les défauts à la candidate "partie trop tôt", et à tous ceux qui la soutiennent.


Aussi, je me contenterai de "jouer" dans le concret plutôt que d'alimenter encore ces cogitations stériles. Il se trouve que je vais actuellement rencontrer des citoyens dans les quartiers, lors
d'opérations porte-à-porte (Obama m'a inspiré !).


Il se trouve aussi que c'est la première fois, me disent-ils, qu'ils voient des militants venir leur parler de la primaire socialiste. Des affreux ségolénistes faire ça ! Comme leur gougoutte, ils font
de l'agitation, des coups, vraiment pas fréquentables, hein ?


Dans une municipalité tenue par les Verts, même pas vu des militants pour promouvoir la primaire écologiste ! Ils sont raisonnables eux, ils restent chez eux, sans
doute, bien calés dans le fauteuil, devant la télé, à écouter des débats soporifiques ?


 


Ceux avec qui nous pouvons dialoguer n'ont pas la hargne (voire la haine) dont vous faites témoignage. Certes, ils ne nous sautent pas au cou quand on leur parle de Ségolène Royal, mais ils reçoivent généralement bien l’information nouvelle qu’on leur donne (les spécialistes de la politique qui pensent que tout citoyen est
informé de la primaire sont des illuminés)


Ils écoutent, nous parlent assez calmement de leurs problèmes divers et variés. Et lors des échanges, ils ne nous accusent pas de populisme (c’est pourtant à la mode chez les commentateurs
intelligents !)


Ils n’ont pas d’attrait particulier pour la politique, telle qu’elle est devenue, mais ne crachent pas non plus forcément sur les candidats actuellement déclarés.


Et nous, nous ne crachons pas non plus.


 


Que ça vous plaise ou non, même si beaucoup sont hésitants, doutent des politiques et des promesses, ils sont plus tolérants que certains acharnés, ségophobes ou autres catégories "anti machin,
machine".


 


Pour qu’ils comprennent un peu de quoi il s’agit dans cette campagne politique,  ils "demandent à voir" ce que proposent les uns et les autres. Seulement voilà, il faut du temps
pour cela. Ce temps que certains voudraient le plus court possible, afin de faciliter leurs petits arrangements. Il n’est pas bon que les gens réfléchissent trop, n’est-ce pas ? Un truc vite
fait, pas de débat entre compétiteurs, et puis même pourquoi tel ou tel candidat se maintiendrait puisque le monde entier affirme que ça va se jouer entre Martine et François ?


 


C’est tout ce que j’ai à dire. Du concret. Les discours et  considérations plus ou moins foireuses, non
merci.



DIALOGUE DEMOCRATIQUE 16/06/2011 23:57




Bonsoir,


 


J' ai une certaine expérience des échecs de la Gauche, et c' est à ce titre que je porte à votre réflexion des observations, qui vous semblent peut
être désagréables ...


 


Je me réjouis de converser avec vous, car comme disait votre égérie en avril 2007 au Grand rendez vous d' Europe 1 :


« Un adversaire politique n’est pas un ennemi, c’est un partenaire du débat
démocratique.»


 


De même que de conserver ma prose, qui contrairement à d' autres sites " Désirs d' Avenir " d' auto satisfaction staliniens qui ne conservent que les
louanges de votre inspiratrice, et d' ouvrir ce dialogue démocratique sur le monde extérieur.


 


Il est de bonne guerre qu' elle recherche la polémique politicienne pour faire parler d' elle ( surtout avec Sarkozy ) et jouer dans la
cour des grands.


De même, pour ses " saines colères télévisuelles " et ses victimisations médiatiques.


Parfois femme debout .., parfois femme persécutée !


 



Je ne suis pas irrité de votre réaction
sur les sondages que vous  utilisiez à une certaine époque, et trouve particulièrement étonnant vos propres sites de votes sur Internet, alimentés par des
seuls ségoliens, puisque ces sites partisans n' intéressant pas la majorité des gens, ils n' y vont pas voter !


Donc ce " panel ", si vous avez des notions de statistiques, n' est pas représentatif.


En matière de sondages, la population du Poitou Charentes ne lui appartient pas, contrairement ce qu' elle essaie d' accréditer, car vous devriez vous rendre compte que 21 mars
2010 sur 1 284 411 électeurs potentiels inscrits ( source WIKIPEDIA  ) seuls
240 885 votants sont acquis à ses idées, et 73 644 écologistes très complaisants.

Je suis d' accord que les sondages ne font pas le printemps, mais des résultats officiels, oui !  



 


En ce qui concerne les erreurs de communication, contrairement à
vous, je  retrouve une continuité dans la désaffection de ses proches depuis 2007
...


Dés lors, il est légitime de se poser la question sur le pourquoi des " saloperies " de ses collègues du P.S., puisque Martine AUBRY ( une autre femme
chez les machos ) n' est pas autant détestée ?


On peut vraisemblablement en trouver la cause sur ses thèmes de campagnes dérangeants, et de fait
elle c'est mis à dos les éléphants cumulards, les jeunes lions et les présidents de fédérations.


Pour les autres, sa croisade de l' irréprochabilité et de courtoisie du monde politique discrédite le sérieux de son programme. Depuis l' affaire DSK la Gauche à perdu la bataille de la morale ...


 


En ce qui concerne les erreurs de stratégie, ne pas être dans le
moule et démarrer sa campagne trop tôt ( hors des clous ) à crée un malaise au P.S. par l' image d' une tricheuse, d' autant que les frasques du congrès de Reims avaient marqués les
mémoires. Elle divise plus qu' elle ne rassemble la Gauche puisque elle joue personnel avec son propre programme et non celui du Parti
...


 


Tout cela, je vous l' ai écrit, et tiens a vous faire remarquer que depuis qu' elle a  " inspiré Obama " , je vous dit avec franchise
qu'elle à choqué beaucoup d' électeurs potentiels par son manque de modestie avec, DSK premier
ministre, successeur de Mitterand, Jaures ( vous aviez vu le résultat ), je serais un bon président  ...


Ce que vous ne percevez pas encore concerne une dérive médiatique " maoiste
"  ( toutes proportions gardées ) avec son portrait systématique qui entraine une saturation visuelle.


On peut s' amuser ces derniers temps de la couleur rose ( comme Aubry ) de ses tenues et parfois des différences physiques selon l' art du
photographe de service.


 



Pour mettre en en déroute l' hydre de Solférino, elle peut lire avec profit " l' art de la Guerre " de Sun Tzu, comme une bonne fille de
militaire.


 




Mais si elle sombre dans les primaires, je pense qu' elle pourra alors créer son
propre parti en dehors du P.S. pour se postuler une troisième fois en 2016, et alors en attendant lire " Le prince " de Machiavel.


 


Cordialement





Daniel Cordiez 15/06/2011 09:58



Monsieur,


 


Il n'est pas utile de déposer en plusieurs exemplaires vos commentaires sur plusieurs articles sur mon blog, on a compris dès la première fois.


Sous plusieurs noms différents : CACA NERVEUX (oui, j'avais remarqué que vous souffriez de quelque chose), SEGOLAND, SONDAGES.


 


J'ai conservé vos écrits en un seul exemplaire, ça suffit amplement.


 


Je relève l'incohérence et la mesquinerie de certains passages de votre prose. Comme par exemple d'attribuer, à celle que vous détester visiblement, des
erreurs de communicationen vous appuyant sur des saloperies proférées par d'autres : Fabius, DSK, Peillon, Lang et autres joyeux lurons.


DSK ne l'aime pas ... pas possible ? quelle révélation !


 


Je comprends que cela vous irrite profondément lorsque je relève les défauts constatés, c'est pourtant évident, sur les thermomètres des "sachants", qui savent tout sur tout plusieurs
mois avant les élections.


 


Quant à Jaurès : je n'oublie pas que dans la salle du fabuleux congrès de Reims des excités dans votre genre me gueulaient aux oreilles, et sifflaient comme des abrutis quand


Ségolène Royal l'avait cité. Les cons, complètement aveuglés par leur haine et leur bêtise. La véritable horde de sectaires, c'est eux.


 


 


Continuez donc de déverser votre bile, mais sachez que si vous dépassiez les bornes en proférant des insultes (vous n'en êtes pas loin), je n'aurais aucune


hésitation pour supprimer vos délirants et incohérents commentaires.



SONDAGES 15/06/2011 01:17



Quand les sondages étaient favorables à Ségolène, vous n’aviez pas cassé le
thermomètre, mais maintenant vous fabriquez votre propre thermomètre !!!!!



En ce qui concerne sa marginalisation, Ségolène l’ a provoqué toute seule en se fâchant contre ses proches collaborateurs ...
Mais peut être ne voyez vous que ce qui vous intéresse et non son long déclin dû à ses nombreuses erreurs de communication
et de stratégie, en particulier avec son entourage immédiat ( Hollande, Fabius, DSK et son hallucination collective, Peillon et sa psychiatrie lourde, Jack LANG et la pagaille … )
dont les propos ne relèvent pas du badinage, et sans citer Collomb, Emmanuelli, Minc ….



L’ autre faute est la saturation de ses interventions opportunistes, tout azimuts mais toujours démagogiques, parfois vulgaires ou empruntées à l’ extrême droite, qui lasse les électeurs potentiels,
accompagnées de ses photos rayonnantes et retouchées, relevant tout droit du culte de la personnalité, si cher
à MAO !


Son retrait de DSK ( qui n’ avait pas de sympathie pour elle ) après ses ennuis et le duo avec Aubry ( je t’ aime, je
t’aime pas ) pour évincer Hollande n’ échappe pas au public qui n’ aime plus être berné par des manœuvres
politiciennes.


Et encore je n’ ai pas évoqué l’ incrédulité
générale sur un Ségoland Bisounours dans la crise actuelle et son incompétence économique dont sa région paye le prix fort par son
chômage croissant, et sa valse de subventions électoralistes.


Ségolène à un avis sur tout, sait tout, peut tout, et en prime est la descendante de
Mitterrand et de Jaurès et ferait " un trés bon président " comme elle dit !!!


 




Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande