Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 16:00

chrono et calendrier 

J'ai mentionné dans le précédent billet le sondage du 4 décembre, selon lequel 62% des sondés, et même 77% des sympathisants PS, souhaitent une désignation du candidat socialiste avant l'été.

Si l'on en croit (!!!) ce tout dernier sondage, Ségolène ROYAL se trouve confortée dans sa demande -- avec d'autres -- d'une accélération des primaires.

Ce n'est pas pour me déplaire, tout ça ! Sauf que ...

 

J'aimerais bien comprendre comment, en l'espace d'une semaine à peine, le résultat s'est complètement renversé; en effet, je lis dans un précédent sondage (1er décembre) :

- Concernant le calendrier, 55% des sondés aimeraient qu'il soit maintenu (35% accéléré)

- Pour les sympathisants PS, ce chiffre monte à 72%, contre 23% qui souhaiteraient le voir accéléré

 

Pour les sympathisants du PS, on passe à la vitesse de l'éclair de 72% en faveur du maintien à ... 77 % en faveur de l'accélération du calendrier.

Je sais que la rédaction des questions est souvent mise en cause, mais quand même !

 

Parmi les arguments à l'appui d'une désignation avant l'été 2011 vient donc s'ajouter cette tendance de l'opinion. Si elle se confirme, on comprendra de moins en moins l'obstination de la direction du PS à maintenir le calendrier initial. La ligne de défense consistant à proclamer que le PS ne doit pas "sur-réagir" aux sondages pourrait s'avérer de moins en moins tenable.

 

Comme indiqué dans le précédent billet, "les sympathisants de la gauche ne semblent pas craindre un épuisement lié à une désignation précoce et se prononcent donc clairement pour un vote rapide qui supposerait une révision du calendrier".

Cela contredit l'argument maintes fois énoncé par le PS quant au phénomène d'usure du candidat choisi ... ce qui ne serait pas un bon signe quant à sa capacité de résistance dans un campagne présidentielle, face à un perpétuel candidat de droite déjà en campagne !

 

Bref, pour le calendrier il y aurait bien une solution, avant de décider en plus haut lieu. Je me suis déjà exprimé sur ce point (notamment en évoquant  une motion dans les sections) : ce serait de faire appel aux militants du PS.

La direction du PS affirme que les militants ont validé le calendrier.

Mon interprétation n'est pas tout à fait la même : certes, ils ont été sollicités en juin 2010 sur un vote de "ratification" de la Convention sur la Rénovation, avec à l'intérieur un chapître sur le calendrier des primaires, mais noyé dans la masse du texte.

L'importance du sujet, et le débat devenu public, nécessiterait qu'une consultation soit organisée.

Partager cet article

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande