Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 15:00

 

Il m'est arrivé de l'écrire : en matière de "débat", quelle pauvreté dans les instances du PS.

Certes, on y vote beaucoup, les militants sont appelés à venir "ratifier" en masse sur des textes nationaux, et nous l'avons vu avec les 4 conventions déployées dans l'année 2010.

Enfin, "en masse", n'exagérons pas non plus, les militants sont de moins en moins nombreux, et ceux qui se déplacent aux urnes sont en réalité minoritaires.

 

Pour autant, les textes préparés sont intéressants sur certains aspects, il n'est pas question de tout jeter en bloc.

Mais tout semble être fait pour qu'ils ne soient pas réellement débattus dans les fédérations, et surtout les sections. Je l'ai écrit plusieurs fois, je persiste et je signe : il suffit de voir la faiblesse des Assemblées Générales, et le sort réservé aux amendements des militants !

 

La sortie de Manuel Valls ce week-end à propos des 35 heures ("Oui, nous devrons déverrouiller les 35 heures") me donne une nouvelle fois l'occasion de relever que les débats lancés se situent essentiellement dans les médias, sans que les sujets aient été concrètement  discutés dans les réunions de militants.

Sans erreur de ma part, la durée du temps de travail n'a pas fait l'objet des orientations  présentées lors du Congrès de Reims de 2008.

(il faut dire que le PS avait bien plus sérieux à s'occuper : faire la peau de Ségolène ROYAL ... ça en suppose du temps, de l'énergie et  des plans d'action, notamment pour diriger les mitrailleuses sur la question des alliances !!!) 

Même punition lors des conventions nationales en 2010 : durée du travail, point.

 

Le seul débat - polémique - remonte en fait à la campagne présidentielle de 2007, quand Ségolène ROYAL avait présenté ses propositions : examen complet de la situation, large discussion avec les partenaires sociaux. On se souvient que ses petits "camarades" avaient pris soin de tirer à boulets rouges, reprochant à la candidate socialiste de s'écarter du sacro-saint programme du PS !

 

Pour moi, trois questions s'imposent, et mes réponses sont implicites :

1) A QUOI SERVENT LES MILITANTS ?

2) A QUOI SERVENT LES CONGRES ?

3) A QUOI SERVENT LES CONVENTIONS NATIONALES ?

DA37-090404.jpg 

En cette année 2011 vont se dérouler les primaires. Mon espoir réside dans la capacité de certains candidats (ceux qui ont envie d'y aller, faut-il le préciser ?)  à enclencher de véritables débats sur les questions économiques et sociales, avec une orientation de gauche, faut-il le spécifier là aussi ?

Non pas en vase clos comme sait si bien le faire (!) l'appareil du PS, mais avec la participation de nombreux citoyens, dans l'esprit des primaires ouvertes et transparentes qui ont été promises.

Et cet espoir est incarné selon moi par une personnalité déclarée candidate, et qui s'implique déjà sur le terrain : Ségolène ROYAL.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande