Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 17:00

sarko-fait-la-gueule.jpg

 

BAROMÈTRE IPSOS-LE POINT

Nouveau record d'impopularité pour Nicolas Sarkozy

Source : LePoint.fr  -  le 8 novembre 2010

 

Nicolas Sarkozy pariait sur un retournement mécanique de l'opinion publique : une fois la réforme des retraites votée, les Français, lassés de la mobilisation, agacés par les blocages et les grèves à répétition, devaient lui redonner du crédit.

Mais il est loin de ce scénario. En novembre, selon notre baromètre Ipsos pour Le Point *, le niveau d'impopularité du chef de l'État atteint son record.

Seuls 30 % des Français portent un jugement favorable sur son action (1 point de moins qu'au mois d'octobre) quand 66 % des Français ont un avis défavorable.

Nicolas Sarkozy s'est mis, lui-même, dans une situation inconfortable. À la veille de l'ouverture du G20 qu'il préside et qui doit lui permettre de redorer son image sur la scène internationale, le gouvernement français est totalement paralysé par le remaniement annoncé en mars dernier, et auquel le président ne se résout pas à procéder. Les ministres multiplient donc les actes de candidature publics à tel ou tel poste, quand ils ne se livrent pas à une guerre des nerfs à distance, à l'instar des deux favoris pour Matignon François Fillon et Jean-Louis Borloo. Les opposants du chef de l'État profitent du flou pour pilonner sans retenue son action, la dernière charge en date venant de Dominique de Villepin, qui a tout simplement estimé dimanche que Sarkozy était "un des problèmes de la France".

Fillon épargné

Le chef de l'État paye, dans notre baromètre, ce climat délétère, mais pas seulement. Car dans le détail, on constate que l'appui des centristes (UDF-MoDem) fait particulièrement défaut au chef de l'État en novembre : 31,1 % d'entre eux sont favorables à l'action présidentielle, soit une chute de 12,5 points en un mois. Face à ce constat, il sera intéressant de voir comment réagira Nicolas Sarkozy : choisira-t-il de faire fi de cet électorat ou de tenter de regagner sa confiance en plaçant Jean-Louis Borloo à Matignon ? Ce dernier bénéficie de 48 % d'opinions favorables (contre 35 % de défavorables). Le Premier ministre, qui a récemment prôné "la continuité", est épargné : 43 % des Français sont favorables à son action en novembre, exactement comme au mois d'octobre, et 48 % sont défavorables.

Parmi les autres options envisagées par Sarkozy pour succéder à François Fillon, le ministre du Budget François Baroin fait son entrée au baromètre, avec 30 % d'opinions favorables, à la 24e place.

Rama Yade toujours en tête

À noter également que le ministre du Travail Éric Woerth, très exposé dans le cadre de l'affaire Bettencourt, n'engrange pas les bénéfices de la réforme des retraites. À la 27e place du classement, il peut compter sur le jugement favorable de 24 % des Français.

Par ailleurs, c'est encore Rama Yade qui domine notre palmarès des personnalités. La secrétaire d'État aux Sports, qui a repris la tête du baromètre en octobre, s'est illustrée récemment en prenant ses distances avec le discours de Dakar de Sarkozy, dans lequel il invitait en 2007 l'Afrique à "entrer davantage dans l'histoire". À gauche, Dominique Strauss-Kahn perd un peu de sa superbe passant à 50 % d'opinions favorables (contre 53 % en octobre) : il est quatrième derrière Bertrand Delanoë et Bernard Kouchner (51 % d'opinions favorables). La patronne du PS Martine Aubry perd également trois points au classement : avec 43 % d'opinions favorables, elle est à la 10e place.

* Sondage effectué pour Le Point, les 5 et 6 novembre 2010, sur un échantillon de 960 personnes constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Étude réalisée par téléphone selon la méthode des quotas.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande