Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 16:00
logo nord pas-de-calais
Malgré les efforts, la région fait toujours figure
de mauvaise élève dans la santé au travail
Source : La Voix du Nord  -  le 12.12.2009

En matière de santé au travail, la région fait toujours figure de mauvaise élève au regard des statistiques nationales. Bien que la situation se soit améliorée. La CRAM et la direction régionale du travail (DRTEFP) viennent d'éditer un second atlas diagnostiquant l'état de la région, selon les territoires. ...

Plus d'accidents, plus graves. Entre 2007 et 2008, le nombre d'accidents du travail ayant entraîné un arrêt a baissé de 3 % dans la région alors que, globalement, celui-ci a augmenté dans le Pas-de-Calais. En revanche, les statistiques restent supérieures à celles nationales. Pour mille salariés, on dénombre 42,6 accidents du travail contre 40,2 en France. De même l'augmentation sensible du taux de gravité (+ 5,7 %) la porte désormais à 1,35 jour d'arrêts (pour mille heures travaillées) contre 1,29. Les territoires de Boulogne, Lens-Hénin et Béthune-Bruay sont les plus touchés.

Des arrêts de travail plus courts. La durée moyenne d'arrêt de travail dans le Nord - Pas-de-Calais est inférieure à celle nationale : 51 jours contre 53. Selon Henri-Pierre Radondy, directeur régional CRAM, cela s'expliquerait par « une culture de ne pas s'écouter - qui a une incidence sur la santé - et la précarité de l'emploi ».

Augmentation du nombre de maladies professionnelles. Sur la période 2004 - 2008, le nombre de maladies professionnelles (troubles musculo-squelettiques, cancers, amiante, surdité) a augmenté de 25 % (contre 23,2 % nationalement) alors que la part de la région dans la statistique nationale (9 %) est plus importante que son poids démographique (6 % des salariés).
Si l'on constate une légère baisse du nombre de maladies dues à l'amiante depuis 2007, les troubles musculo-squelettiques représentent encore la moitié des maladies professionnelles reconnues.
Sans surprise les secteurs d'activité concernés sont la construction, l'industrie manufacturière, réparation automobiles et articles domestiques. Ces emplois demandent des efforts physiques plus importants sur les articulations et les os. Les secteurs de la construction et de l'industrie manufacturière sont également touchés par des problèmes de surdité : environ un salarié sur 5 de plus de 45 ans signale des troubles de l'audition.
Avec les changements survenus dans le monde du travail, les risques psycho-sociaux sont davantage mis en lumière. Ainsi, plus d'un tiers des salariés se plaignent de contraintes temporelles, essentiellement dans le secteur de la construction, un quart de ne pas avoir de choix d'exécution, 22 % que leur travail n'était pas reconnu et 17 % de ne pas avoir d'entre-aide. Au-delà de 45 ans, il semble que l'on soit plus sensible à ces contraintes génératrices de stress.

Exposition aux CMR (cancérogènes, mutagènes, reprotoxiques). Sur la période 2004 - 2008, quelque 934 cancers ont été reconnus comme maladies professionnelles dans le Nord - Pas-de-Calais, soit 13 % des cancers professionnels en France. Mais ce taux ne représente au final que 4 % des maladies professionnelles constatées en région (contre 3 % en France).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande