Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 07:00

Les 140 Rexam victimes des profits boursiers
Source : Le Phare Dunkerquois  -  le 10.11.2009


Ricardo Sanchez (CFDT) et Freddy Novoa (CGT) regardent vers l'avenir :
un maintien espéré de l'activité.



Les motifs réels : une délocalisation programmée de Rexam. Par ces mots, le cabinet d'expert comptable Diagoris confirme ce que clament les représentants syndicaux depuis l'annonce de la fermeture de cette usine gravelinoise.
Ces 140 salariés produisent des canettes boisson pour Coca Cola, Heineken... Fermer le site en janvier, "ce n'est pas une décision conjoncturelle, car notre usine dégage des résultats positifs, paie des impôts, distribue des dividendes", un site rentable en somme, commente Ricardo Sanchez (délégué syndical CFDT). "La mesure est structurelle. Rexam veut passer de boîtes en acier (produites à Gravelines) à des boîtes en aluminium, car l'alu coûte moins cher. Des boîtes alu produites ailleurs (Angleterre). Un seul but que Rexam France meure", analyse Freddy Novoa (délégué syndical CGT). Avec 74 millions d'euros placés en trésorerie, Rexam licencierait dans le seul souci de faire des économies ou des bénéfices plus importants.

Que font les élus locaux :
Bertrand Ringot (maire de Gravelines) parle de "responsabilité territoriale des entreprises". "Des aides publiques ont été perçues", rappelle Michel Delebarre (président de la Communauté urbaine de Dunkerque). Ces derniers jours, les élus locaux ont multiplié les rencontres avec des délégations de salariés.
Mardi 3 novembre, Jean-Pierre Decool, député UMP de la ville voisine de Bourbourg, devant l'Assemblée nationale, a interrogé Christine Lagarde, ministre de l'Economie : "Que pouvons-nous répondre à ces élus locaux mis devant le fait accompli ?" "L'État s'est mobilisé, puisque des mesures de chômage partiel ont été mises en place", a répondu la ministre. "Nous allons immédiatement attirer l'attention de la direction sur la nécessité de remédier aux insuffisances du plan de sauvegarde. J'ai attiré son attention sur l'obligation de participer à la revitalisation du territoire. Si des engagements de maintien d'emplois avaient été pris (dans le cadre d'exonérations fiscales), le groupe Rexam serait obligé de rembourser ou de tenir ses engagements".

L'intersyndicale de Rexam agira, poursuivant sa stratégie : "on veut sauvegarder l'emploi".
Lundi 9 novembre, nouvelle réunion du comité d'entreprise. Par ailleurs, les organisations syndicales attaqueront en justice le groupe Rexam "sur le contenu du plan, sur les procédures entachées d'irrégularités".

Le 21 novembre, les salariés seront invités à participer à une manifestation de défense de l'emploi à Dunkerque, initiée par la CGT.

DELTA-TV  -  le 5 novembre 2009 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande