Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 14:00

 


Ségolène Royal  par franceinter

 

Crise grecque : Ségolène Royal dénonce la "lâcheté" de l'Europe

Source : LeMonde.fr  -  le 13 février 2012

 

Ségolène Royal s'en est pris violemment aux institutions européennes pour dénoncer leur "inertie" face à la crise grecque.

L'ancienne candidate à la présidentielle de 2007 a ainsi déclaré, lundi 13 février sur France Inter, qu'"il y a de la lâcheté des institutions européennes dans ce qui est en train de se passer en Grèce". "Ce qui est choquant dans cette démocratie européenne, c'est [leur] absence et [leur] inertie", a insisté Mme Royal.

Adoptant un ton ressemblant beaucoup à celui Jean-Luc Mélenchon, la présidente de la région Poitou-Charente a attaqué plus précisément les figures de la Commission européenne : "Ça flambe à Athènes où est M. Barroso, l'ultralibéral que les dirigeants ont remis à la tête de la commission européenne, que fait le Parlement européen, où sont les ministres du conseil des ministres européens ?", a lancé Mme Royal.

Et de demander dans la lancée : "Si le smic baisse de 20 % en Grèce, pourquoi les salaires de la bureaucratie européenne ne baissent pas de 20 % ?"

"LE SYSTÈME FINANCIER DICTE SES RÈGLES"

Mme Royal a estimé que les événements de Grèce sont dus à "la dégradation de la démocratie, un pouvoir contrôlé par quelques uns,  la collusion entre les intérêts financiers et politiques". "Ce qui se passe aujourd'hui en Grèce est dramatique, a-t-elle insisté. On voit 20 % de diminution du smic et, à aucun moment, il n'est demandé à la Grèce de lutter contre la fraude fiscale qui atteint des sommets vertigineux de la part des grandes fortunes."

Pour s'en sortir, la Grèce aurait besoin de l'aide de l'Europe. Or, pour un pays qui exporte 20 % de sa production, l'euro fort est un frein, a-t-elle expliqué : "Aujourd'hui, elle ne peut exporter à cause de l'euro qui est beaucoup trop fort." Mme Royal a fustigé la politique d'austérité qui est imposée aux Grecs. "C'est encore le système financier qui dicte ses règles au peuple grec, qui va imposer de nouveaux sacrifices dont on sait à l'avance qu'ils ne produiront rien car c'est un nouveau plan d'austérité qui va aggraver la récession européenne. Et personne ne dit rien !", a dénoncé la socialiste.

"C'est absolument intolérable ce qui est en train de se passer au cœur de l'Europe", a conclu Mme Royal.

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande