Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 12:00

SR et l'image de la France 

Ségolène ROYAL : "Je veux gagner et la primaire et la présidentielle"

Source : lavoixdunord.fr  -  le 2 octobre 2011

 

Une semaine avant le premier tour des primaires socialistes, Ségolène Royal a accordé à La Voix du Nord une interview exclusive. En voici quatre extraits. La suite demain lundi dans votre édition de La Voix du Nord et sur le site Internet.

 

Ségolène Royal, vous voulez un blocage des prix de l'essence et d'autres produits. Lesquels et pendant combien de temps ?
La loi permet aujourd'hui un blocage sur six mois. Aussi dès mon arrivée, je bloquerai le prix de l'essence et de cinquante produits de première nécessité, denrées alimentaires et produits d'entretien, un peu comme le panier des "essentiels de la rentrée" qui a malheureusement été supprimé.
 

Quel engagement prenez-vous pour les postes supprimés dans l'Éducation nationale depuis 2007 ?
Je ne ferai pas les douze mille suppressions prévues par le gouvernement pour la rentrée 2012. La rentrée se fera à moyens constants. Là où il y a des tensions on pourra remettre des postes. Mais on ne peut pas dire qu'on recréera tout de suite les seize mille postes supprimés cette année. Ce n'est pas possible.

Sur l'encadrement militaire des délinquants vous avez fait école, si l'on peut dire. Qu'est-ce qui distingue votre projet de celui que Nicolas Sarkozy vient de lancer ?
Le gouvernement ne prévoit que l'accueil de deux cents jeunes dans les structures actuelles. Je pense qu'il faut une solution beaucoup plus massive. On peut faire une première étape avec cinq mille mineurs, si on mobilise bien l'ensemble des personnels militaires concernés : des officiers et sous-officiers à la retraite qui parfois retrouvent des emplois dans des entreprises de sécurité alors qu'ils ne demanderaient qu'à revenir dans un travail d'encadrement des jeunes, qu'ils savent faire, en équipes mixtes avec des éducateurs et des employeurs.

Avec Martine Aubry, depuis le congrès de Reims, avez-vous jeté la rancune à la rivière ?
Heureusement, parce que franchement avec toutes les épreuves que j'ai traversées, si j'étais rancunière je ne sais pas comment j'avancerais. Mes relations avec Martine Aubry sont tout à fait cordiales.

Ce qui m'intéresse c'est la situation de la France aujourd'hui, la vision de la France que j'ai, la conception que j'ai forgée de la façon de la servir et je suis entièrement tournée vers cet objectif. Et je veux gagner et la primaire et la présidentielle.


Partager cet article

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande