Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 10:00

L'identité nationale,
un débat à ne "pas rejeter" selon Royal

Source : liberation.fr  -  le 1er novembre 2009

Si l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle reconnaît qu'il s'agit d'une "opération de diversion" de la droite, elle martèle que "la nation est à l'origine un concept de gauche". Le débat voulu par Eric Besson doit commencer lundi partout en France.


Ségolène Royal a appelé à "reconquérir les valeurs de la nation", exhortant la gauche à ne "pas rejeter" le débat sur l'identité nationale, dans une interview au Parisien Dimanche.

"Il faut reconquérir les symboles de la nation. C'est pourquoi j'ai souhaité faire chanter la Marseillaise dans mes meetings (durant la campagne présidentielle, ndlr), revendiquer le drapeau tricolore qui appartient à tous, pas seulement à la droite", a affirmé l'ex-candidate PS à la présidentielle.

"Les socialistes étaient gênés, c'est un comble ! La nation est à l'origine un concept de gauche", a-t-elle souligné. Tout en dénonçant une "opération de diversion" de la droite avant les élections régionales, Ségolène Royal a assuré que "la gauche ne doit pas rejeter ce débat, encore moins le craindre", faisant entendre une voix dissonante au sein du PS qui a condamné le débat initié par le gouvernement.

"Ce qui est condamnable, c'est le moment et la façon dont ce débat est lancé" a-t-elle insisté, estimant que c'est la politique de Nicolas Sarkozy qui "porte atteinte au ciment de la nation". "Ce qui met en cause l'identité nationale, c'est cette politique et sa succession de scandales qui dégradent l'image de la France à l'étranger" martelé la présidente de Poitou-Charentes.


Débat ouvert dès lundi

Selon un sondage publié dimanche par le quotidien Le Parisien, 60% des Français approuvent le grand débat que le gouvernement veut lancer dans le pays, contre 35% qui jugent que c'est une mauvaise chose. Les sympathisants de gauche y sont favorables à 50%, ceux de droite à 72%, selon cette enquête réalisée par l'institut CSA.

D'après Eric Besson, à l'origine de cette initiative, des réunions doivent être organisées dans les préfectures et sous-préfectures dès lundi, rassemblant associations, enseignants, élèves et parents d'élèves, syndicats, dirigeants d'entreprises, élus nationaux et européens.

Le débat doit s'achever avant le 28 février, avec la présentation par le ministre de la synthèse générale de ces travaux, qui doivent s'articuler en deux parties : "identité nationale", avec la question "qu'est-ce qu'être Français aujourd'hui?", et "apport de l'immigration à l'identité nationale".

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande