Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 10:00

 

Ségolène ROYAL était l'invité d'Europe1 ce matin et a évoqué la "pagaille économique et sociale" provoquée par le gouvernement qui va mettre les français dans de grandes difficultés à la rentrée, ainsi que l'échec de Nicolas Sarkozy en matière de sécurité.

 

Ségolène ROYAL : "une espèce de pagaille" 

 

envoyé par Europe1fr 

 

"Agitation frénétique ... Sarkozy divise la France"

Ségolène ROYAL a dénoncé "l’agitation frénétique" de Nicolas Sarkozy, "qui vise à masquer un échec" en matière de sécurité.

En multipliant les "déclarations dangereuses qui exacerbent les tensions", le chef de l'Etat cherche selon elle à "diviser la France en deux camps" : ceux qui seraient d’accord avec lui et seraient pour la sécurité. Et ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, et seraient pour les délinquants.

"En charge de la sécurité depuis 2002, il a fait voter douze lois", assure-t-elle, ajoutant que les agressions sur les personnes ont augmenté de 16% cette année. "On a besoin d’une politique juste durable et efficace", explique la présidente de la région Poitou-Charentes.

Elle redoute notamment que "les déclarations si peu présidentielles de Nicolas Sarkozy" ne se retournent "contre les entreprises françaises qui travaillent avec des pays qui ont en marre de voir leurs ressortissants stigmatisés".

"Des réformes justes"

Ségolène ROYAL a reconnu que le redressement des finances publiques "est une urgence". Elle a appelé à la mise en place "d'actions économiques justes" et "de réformes justes". Ségolène ROYAL a également dénoncé la hausse des tarifs EDF. "Les catégories moyennes sont très durement frappées en cette rentrée" a-t-elle insisté.

Primaires : "Je vous répondrai le moment venu"

Ségolène ROYAL a refusé de dire si elle était candidate aux primaires du Parti socialiste."Je ne règle pas ces questions en deux minutes", a-t-elle déclaré, avant d'ajouter: "Je vous répondrai le moment venu".

Elle a également insisté sur le fait que l'essentiel était que les primaires soient "réussies" et que "les socialistes soient unis". 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande