Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 12:00

Luc Ferry est prof de philo; la philosophie ! ... une discipline qu'au lycée je n'appréciais guère. Ca doit être pour ça que j'ai énormément de difficulté à le suivre dans son raisonnement :

Comment peut-il dénoncer à tout-va, et à juste titre, la politique aberrante de Sarkozy , et en arriver à cette conclusion : ... c'est quand même le meilleur !!!
Cela dépasse mes capacités d'analyse, je vais devoir retourner à mes chères études !

bonnet-d-ane.jpg

Luc Ferry se paye la politique de Nicolas Sarkozy
Source : NOUVELOBS.COM  -  le 10 janvier 2010

La taxe carbone ? "Une absurdité". Le grand emprunt ? "Surréaliste". Le débat sur l'identité nationale ? "Politiquement absurde". Du coup, "la droite va prendre une tôle" aux régionales. Et pourtant, estime l'ancien ministre, Nicolas Sarkozy reste "le meilleur et de loin".

Luc Ferry accable Nicolas Sarkozy dans une interview du Parisien/ Aujourd'hui en France, paru dimanche 10 janvier, tout en assurant qu'il "est le meilleur et de loin". De la taxe carbone au port de la burqa en passant par les régionales, le ministre de l'éducation nationale (UMP) sous Jacques Chirac revient sur les grands sujets actuels et tacle le président de la République.

"La taxe carbone est une absurdité"

Luc Ferry est aujourd'hui président du Conseil d'analyse de la société chargé "d'éclairer les choix" du gouvernement. Et voici comment il décridibilise point par point la politique de Nicolas Sarkozy : "Une série de mesures récentes me paraissent inopinées. Je ne suis pas le seul et cela explique largement qu'il perde du terrain, notamment dans son camp," prévient-il.
"La taxe carbone est une absurdité, la suppression de la publicité à la télévision n'a plus de sens dans le contexte actuel, le grand emprunt est surréaliste compte tenu de l'état de nos finances publiques.

Le débat sur l'identité nationale est philosophiquement passionnant, mais politiquement absurde. Sans parler de la baisse de la TVA dans la restauration ou de la défiscalisation des heures sup…"


"La droite va prendre une tôle aux régionales"

Luc Ferry s'attarde sur le débat épineux de la burqa et écarte l'idée d'une loi visant à l'interdire. "Une telle loi donnerait le sentiment que le seul but de ce débat était de stigmatiser l'islam. Or l'immense majorité des musulmans est respectueuse de la République et de ses lois", nuance-t-il. Il propose comme alternative une "formation à la citoyenneté", dans le cadre de la mise en place du service civique. Une formation qui serait assurée par "des ténors de la République, des Olivier Duhamel, Guy Carcassonne, des Prix Goncourt, des historiens…"
Quant aux élections régionales qui se tiendront dans moins de trois mois, Luc Ferry est ferme : "La droite va prendre une tôle, ça va être une catastrophe, une bérézina. Si on ne perd pas l'Alsace, ce sera un vrai miracle", ironise l'ancien ministre.

Rassembler son camp pour gagner

Et pourtant, il accorde à Nicolas Sarkozy un certain crédit : "Il faut mettre à son actif l'émergence d'une conscience mondiale : le G20, la régulation économique, Copenhague, le traité européen de Lisbonne. Sans lui, tout cela ne se serait pas fait," conçoit-il. Il va même jusqu'à confier : "Je revoterais quand même pour lui parce que je pense qu'il n'y a personne d'autre. Il est le meilleur et de loin."
Et de conseiller : "Mais je lui dis : attention à ne pas perdre trop d'électeurs à droite, celui qui gagne, c'est celui qui sait rassembler son camp."

Partager cet article

Repost0

commentaires

Tina 21/01/2010 15:30



D'autant qu'il critique de bonnes mesures, que nous avons soutenu à gauche en notre temps (tva dans la restauration, taxe carbone)



Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande