Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 10:00

la girouette politique

Quand Sarkozy était contre la taxe sur les transactions financières

Source : LePost.fr  -  le 8 janvier 2011

    

 En 1999, l'actuel président de la République qualifiait la taxe Tobin, soutenue par le mouvement français Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne), d'"absurdité".
Aujourd'hui, il envisage de mettre en place une taxe sur les transactions financières (TTF), si possible avec l'Allemagne, mais seul s'il le faut, note Libération.

"On n'attendra pas les Allemands trop longtemps. On est décidés à y aller seuls s'il faut", a même déclaré un proche du chef de l'État, cité par le quotidien de gauche. 

Une absurdité"
Pourtant, en 1999, Nicolas Sarkozy (alors maire de Neuilly et président par intérim du RPR, rappelle Rue89) qualifiait la taxe Tobin d'"aburdité". Lors d'un débat sur France 2, l'actuel président de la République traitait Robert Hue, qui défendait cette taxe, de "dernier communiste en direct de Jurrassic Park".

 

11 ans plus tard (en 2010) à l'ONU, Nicolas Sarkozy avait un discours complètement différent et défendait cette fois une TTF à l'échelle internationale : "Les financements innovants, la taxation des transactions financières : nous pouvons le décider ici, pourquoi attendre ?".
Et en 2012, à 3 mois des élections, le chef de l'État franchissait un nouveau cap : "La France milite pour la mise en place d'une taxe sur les transactions financières, je le dis sous le contrôle du ministre des finances, nous n'attendrons pas que tous les autres [pays : NDLR] soient d'accord pour la mettre en oeuvre. Nous la mettrons en oeuvre parce que nous y croyons".

 

 

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande