Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 08:00

logo TOTAL 

Le terminal méthanier ! Dans le dossier de la Raffinerie des Flandres, la direction de TOTAL en avait fait son "cheval de bataille", en faisant miroiter sa participation au projet, avec à la clé une cinquantaine d'emplois.

Le  projet, faut-il le rappeler, était déjà lancé -- sur papier --- depuis plusieurs années, et les organisations syndicales contestaient, à juste titre, l'adéquation des efforts de reconversion et de reclassement aux problèmes d'emplois posés par la décision de l'arrêt du site dunkerquois.

Or, "dans les milieux autorisés on s'autorise à penser" (comme disait Coluche) que le projet pourrait être grandement freiné dans son élan (!) : comme il est indiqué dans l'article qui suit, c'est le silence radio. On attend un démenti formel, sensé rassurer salariés et acteurs économiques du territoire !

 

Terminal méthanier de Loon-Plage : de l'eau dans le gaz

pour le projet d'EDF, aujourd'hui menacé ?

Source : lavoixeco.com  -  le 22 octobre 2010

 

Le sujet a fait beaucoup causer, mais aujourd'hui, c'est le silence radio... Le projet de terminal méthanier, initié en 2006 par EDF, serait-il tombé aux oubliettes ? Même le maire de Loon-Plage, Éric Rommel, pourtant concerné en premier lieu, avoue ne plus avoir aucune nouvelle depuis plusieurs mois.

Repoussée une première fois cet été, faute de partenariats financiers, la décision d'investissement d'EDF n'a toujours pas été prise. Du côté de l'équipe qui oeuvre sur le projet, on avoue même qu'aucune autre échéance n'a, à ce jour, été fixée. Un signe que le terminal méthanier serait définitivement tombé à l'eau ?

"Officiellement, le projet est toujours dans les starting-blocks, mais à ce jour, nous attendons le feu vert d'EDF pour démarrer le chantier de construction. Quand débutera-t-il ? Nous ne sommes pas en mesure de fournir une date", répond un membre de l'équipe du projet "Terminal méthanier à Loon-Plage".

Aujourd'hui, plusieurs facteurs semblent toutefois démontrer que le projet pourrait effectivement avoir pris du plomb dans l'aile. En novembre, d'abord, le PDG d'EDF, Pierre Gadonneix, n'a pas été reconduit dans ses fonctions. "Il venait de la direction de GDF et défendait le projet de terminal méthanier. Le problème, c'est que son successeur, Henri Proglio, est davantage pro-nucléaire...", souligne Jean Sename, président de l'ADELFA.

Deuxième facteur : outre le contexte économique, qui a évolué depuis la crise, de nouveaux gisements ont été découverts ces derniers mois au large de la Norvège, en Lybie et au Pérou.

Troisième facteur : la demande en gaz, plus faible aujourd'hui, ne justifierait plus la réalisation d'un tel projet. Selon des sources proches de la direction d'EDF, on estime même que, "si le terminal méthanier de Loon-Plage fonctionnait aujourd'hui, il ne le ferait qu'à 20 % de ses capacités".

Au vu de ces éléments, on comprend mieux la difficulté d'EDF à boucler des partenariats financiers, indispensables pour faire aboutir un projet estimé à plus d'1,3 milliards d'euros. Et que dire de la participation de Total à hauteur de 10 %, qui aurait pu garantir cinquante emplois aux salariés de la Raffinerie des Flandres ? Là encore, le projet pourrait avoir pris un sérieux coup de plomb dans l'aile...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande