Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 12:00

les questions que pujadas devra poser   

Sarkozy s'adresse ce soir aux Français

pour tenter de déminer l'affaire

Woerth / Bettencourt

Source : NOUVELOBS.COM  -  le 12 juillet 2010 

 

Le chef de l'Etat ne manquera pas de s'appuyer sur le rapport de l'Inspection générale des Finances, rendu public dimanche, qui affirme qu'Eric Woerth, "n'est pas intervenu" dans le dossier fiscal de Liliane Bettencourt.

Nicolas Sarkozy va s'exprimer pendant une heure sur France 2, lundi soir 12 juillet. Objectif : tenter de relativiser l'affaire Bettencourt/Woerth pour se recentrer sur d'autres sujets, à commencer par la réforme des retraites qui sera présentée mardi en Conseil des ministres.
Le président ne manquera pas de s'appuyer sur le rapport de l'Inspection générale des Finances, qui affirme que son ministre du Travail, Eric Woerth, "n'est pas intervenu" dans le dossier fiscal de la milliardaire Liliane Bettencourt quand il était au Budget (2007-mars 2010). Attendu lundi, le rapport a finalement été rendu public dès dimanche soir sur le site du ministère du Budget.
Dès sa publication, le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre s'est d'ailleurs empressé, dans un communiqué, d'en conclure que ce rapport mettait "un terme à la suspicion volontairement entretenue à l'encontre d'Eric Woerth et à des semaines de malveillance". Une déclaration qui préfigure probablement celle du chef de l'Etat ce soir. 

"Tous les sujets seront abordés"

Sur la forme, Nicolas Sarkozy va s'exprimer face à un seul intervieweur, David Pujadas, alors que sa cote de confiance est au plus bas depuis son élection (30% de satisfaits, selon une enquête Opinion Way pour Metro).

A l'Elysée, on affirmait, dimanche, que "tous les sujets seraient abordés" y compris l'affaire Bettencourt.
Nicolas Sarkozy devrait répéter sa confiance à son ministre du Travail qui présentera dès mardi en Conseil des ministres la réforme des retraites, avant de la défendre en commission à l'Assemblée nationale la semaine suivante.
"Eric est l'honnêteté faite homme", avait-il dit le 30 juin devant des députés UMP à l'Elysée. Pas question de le limoger car "ça voudra dire qu'il y a donc quelque chose" à lui reprocher.
Nicolas Sarkozy devrait répéter qu'il n'y aura pas de remaniement avant le mois d'octobre, n'ayant pas l'intention de "se laisser dicter son calendrier". 

La parole du chef de l'Etat "s'est beaucoup usée"

Le député UMP Claude Goasguen a estimé dimanche à Maussane (Bouches-du-Rhône) que "les Français avaient besoin d'être rassurés", en conseillant au président Nicolas Sarkozy de ne "pas lancer des attaques" lors de son intervention télévisée lundi.
L'opposition ne semble rien attendre de cette intervention : la parole du chef de l'Etat "s'est beaucoup usée", a estimé le président PS de la Commission des Finances de l'Assemblée, Jérôme Cahuzac.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande