Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 09:00

 

TOTAL-DUNKERQUE,19 juillet à 14h - reprise du travail
envoyé par  daniel-c

 

Suspension de la grève :

les salariés de la raffinerie Total restent méfiants

Source : La Voix du Nord  -  le 20 juillet 2010

 

 

Conformément à la décision du tribunal de Douai, Total a décidé de redémarrer sa raffinerie de Dunkerque. En conséquence de quoi, les salariés ont suspendu leur grève... entamée le 12 janvier. Mais Total n'envisage pourtant pas de revenir sur son projet de reconversion.

"Cette victoire, c'est la vôtre", commente Philippe Wullens, à l'adresse des salariés de la raffinerie Total, en préambule à l'assemblée générale qui les verra voter la suspension de la grève. Pourtant, le coeur n'y est qu'à moitié : lors du comité d'établissement de vendredi dernier, Total s'est engagé à lancer les opérations de dégazage (évacuer des unités et des tuyaux de la raffinerie les produits et les gaz nécessaires à la maintenance des installations), mais n'a pas donné de date de reprise de l'activité de production, donc de raffinerie.

En conséquence, les syndicats ont donné 72 h à la direction pour leur fournir cette date. Réponse de Michel Crochet-Vourey, porte parole du groupe Total : "aucun commentaire". En revanche, il confirme que "Total privilégie l'option de reconversion plutôt que de reprise de la production".

En clair, les salariés ont gagné une manche, pas la bataille. Matthieu Fourcroy, préventeur (service de sécurité), fait partie des premiers salariés à reprendre une activité autre que de la maintenance (le site, classé Seveso 2, est constamment inspecté par les salariés, même grévistes : "Ça fait plaisir mais on reste méfiant. Syndicalement, ce genre de victoire n'arrive pas souvent, mais on sait qu'on va se prendre un retour de manivelle. De toute façon, ils l'ont dit, ils veulent fermer la raffinerie". Il n'empêche, contacté sur son lieu de travail, il confie que lui et ses collègues sont "vraiment fiers de retrouver (leur) boulot, (leur) outil de travail, du coup malgré tout, il y a une bonne ambiance".

Reste que le 17 septembre, le tribunal de grande instance de Nanterre étudiera le recours fait par Total, quant à la condamnation pour "défaut d'information des représentants du personnel", prononcée par celui de Douai, condamnant l'entreprise à 100 000 E d'amende par jour tant que le site ne serait pas rouvert. Il faudra ensuite attendre un mois pour le jugement.

Et c'est justement à la mi-octobre que doit avoir lieu le grand arrêt (sorte de contrôle technique du site), qui donne lieu à la reconduction de l'exploitation du site, pour six ans. Pas sûr que les salariés arrivent à voir si loin...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande