Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 12:00


Gainsbourg Birkin je t'aime moi non plus
 
Vous l'aimez et il préfère le FMI

Source : Le Post.fr  -  le 18 janvier 2010

Avec 59 % d'opinions favorables, le socialiste Dominique Strauss-Kahn devient le responsable politique qui recueille le plus de soutien des Français, dans le baromètre Ipsos-Le Point relayé par Le Monde.

Fait notable,l e directeur général du Fonds monétaire international est plus apprécié par les partisans UMP ( 68 % ) que chez les partisans socialistes ( 63 % d'opinions favorables).

Donc,l'ancien ministre socialiste serait le préféré des français.

Seulement voilà, cette amour "platonique" que d'aucuns aimeraient voire se transformer en élection comme chef de l'Etat Français, ne semble guère être payé en retour...

En effet, Dominique Strauss-Kahn a déclaré, selon Le Figaro, la semaine dernière, lors d'une conférence organisée à Washington, par la Chambre de commerce franco-américaine, qu'il n'abandonnerait pas son mandat au FMI et irait jusqu'au terme de celui-ci.

A la question qui lui était posée dur sa candidature à la présidentielle française, il a répondu plusieurs fois que son intention était de rester à Washington jusqu'à la fin de son mandat, en Novembre 2012.


Ainsi, si l'on en croit Dominique Strauss-Kahn, il ne sera candidat ni aux primaires de gauche et, à moins, qu'on reporte les élections présidentielles rien que pour arranger son planning, il ne sera pas non plus candidat à ces élections.

Dont acte , Dominique Strauss-Kahn ne sera pas le prochain candidat du PS aux présidentielles de 2012.

Le sachant bien avant nous, ça pourrait expliquer les retours sur le devant de la scène médiatique de Lionel Jospin et de François Hollande ou les propos de Martine Aubry...

A moins que Dominique Strauss-Kahn ait menti aux financiers américains et ça, c'est pas bon pour nous, si il advenait qu'il soit Président de la République un jour.


Mais reconnaissez que donner tant d'amour à un homme qui préfère le FMI, c'est aimer sans retour, aimer en vain et probablement perdre son temps à souhaiter une chimère...

Du coup, je me demande si ça sert à grand chose de continuer, par médias interposés, à entretenir la flamme des "aficionados" de Dominique Strauss-Kahn. C'est cruel et un peu stérile, non ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande